Véritable daube niçoise

3 / 5  basé sur 2 avis
 |
Ajouter

Une viande fondante, riche des saveurs du sud... du soleil dans son assiette.

Recette proposée par Myriam Bouvet

Ingrédients

  • 1,4 kg de bœuf à braiser ou bœuf à bourguignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 oignons émincés (je prends des congelés)
  • 4 carottes
  • 800 g de tomates pelées en conserve
  • Thym
  • Laurier
  • Romarin
  • 125 ml de vin rouge
  • 30 ml d’eau de vie
  • Sel poivre
  • Huile d’olives

Réalisation

  • Difficulté
  • Préparation
  • Cuisson
  • Temps Total
  • Facile
  • 30 mn
  • 4 h
  • 4 h 30 mn

Préparation

  1. 1
    Dans une poêle, faire revenir les morceaux de bœuf découpés en gros cube de 3 cm de côté environ dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olives, ajouter sel et poivre. Les faire rôtir (ils vont d’abord faire de l’eau, attendre que toute l’eau soit réabsorbée et les laisser dorer.
  2. 2
    Dans une cocotte fonte (type le creuset) faire revenir dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olives, l’ail haché, les oignons émincés, les carottes épluchées et découpées en rondelles, un peu de thym, de romarin et de laurier. Quand les oignons ont blondi, ajouter alors la viande dorée, déglacer la poêle avec 50 ml d’eau et l’ajouter dans la cocotte. Découper grossièrement les tomates pelées et les ajouter dans la cocotte ainsi que le vin et l’eau de vie. Compléter par de l’eau pour que le niveau recouvre les morceaux de viande (j’ai ajouté 100 ml).
  3. 3
    Compléter par de l’eau pour que le niveau recouvre les morceaux de viande (j’ai ajouté 100 ml). Laisser mijoter à feu très doux pendant 4 heures dans la cocotte avec son couvercle.
  4. Pour finir
    Servir avec de préférence des pâtes fraîches (tagliatelles par exemple) de la « polenta » (purée à base de farine de maïs) accompagné de parmesan râpé.

Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette.

Ajouter

Vos avis

Note moyenne :

3

(2 avis)

Signaler Soso -  6 décembre 2016
Bien

Il manque du persil , du céleri , un zeste d'orange et des cepes pour que se soit la vrai daube niçoise

Signaler NIPICE83 - 21 août 2016

COUCOU ce plat me semble excellent , je vais donc pas tarder a le faire , pensées Amicales et Gourmandes bien-sûr , -JP .

Signaler chantal -  9 octobre 2015
Bien

Tout le parfum de la daube niçoise vient des cèpes séchés... qu'il n'y a pas dans cette recette. Dommage !

Recettes similaires

Idées recettes