Partager cet article

RSS
Magazine
 

Comment réussir le petit déjeuner en famille ?

  Envoyer Imprimer  


Le matin, nos enfants et nous-même ne devons pas partir le ventre vide ! Le petit déjeuner est essentiel pour notre capital santé. Voici nos conseils pour bien le réussir. (Septembre 2004) 

Le petit déjeuner est essentiel pour bien commencer la journée. D'abord, parce qu'il permet d'améliorer ses performances intellectuelles et physiques, en évitant grignotages et coups de pompe qui perturbent le bon déroulement de la matinée. Ensuite, parce qu'il permet d'équilibrer son alimentation : le petit déjeuner doit couvrir 20 à 25 % des besoins énergétique de la journée, soit 400 à 500 kcal pour les enfants et les femmes et jusqu'à 670 kcal pour les hommes.

Un petit déjeuner équilibré doit être composé de :
- un produit céréalier (céréales, pain…) source de glucides, de fibres, de vitamines B et minéraux
- un produit laitier (lait, fromage, yaourt…) pour l'apport en calcium, phosphore, vitamine A et protéines
- un fruit ou jus de fruit pour l'apport en vitamines et en fibres
- une boisson chaude ou froide pour l'hydratation
Ces quatre aliments contiennent les nutriments (glucides, vitamines, calcium…) essentiels à la construction du capital santé des enfants, à la construction de leur capital osseux, à leur résistance et leur équilibre alimentaire.

En plus de nous assurer une alimentation équilibrée, le petit déjeuner est un moment idéal pour se retrouver en famille avant que chacun parte de son côté, à l'école ou au travail. Le petit déjeuner est le seul repas que l'on prend en famille tout en ayant des menus différents. Cest donc un bon moyen de commencer la journée dans la bonne humeur.

Pas toujours évident ? Voici quelques idées : il faut d'abord se coucher et surtout les coucher tôt. Si vous êtes obligé de tirer vos enfants du lit, c'est qu'ils n'ont pas assez dormi. Le petit-déjeuner, coincé avant le départ pour l'école, a toutes les chances d'être sacrifié. Ensuite, variez l'ordinaire : sans trop se casser la tête, on peut remplacer les sempiternelles céréales ou tartines-confiture par : des tranches de quatre-quarts imbibées de jus d'orange, des oeufs brouillés vite faits, de temps en temps des muffins ou des pancakes, des gaufres arrosées de jus de raisin, de Danao ou de jus de pomme, ou, toujours très apprécié et facile à faire, du pain perdu... Cela évite la routine.

Autre idée, si le matin chez vous c'est la course, pour avoir le temps de prendre un bon petit déjeuner, il suffit de tout préparer la veille : sortez les bols et les couverts, les céréales, le pain et les fruits, il ne restera plus qu'à sortir le lait ou les yaourts du frigo et préparer les boissons chaudes. Coté bambins aussi, sacs, cartables et affaires doivent être préparés : le matin, chaque minute compte.

Et, si un matin votre enfant n'a pas faim, n'insistez pas : faites lui prendre un jus de fruit ou un verre de lait, et glissez dans son cartable un fruit ou une barre de céréales pour combler le petit creux qui ne manquera pas de se présenter avant midi.

Enfin, sachez que de nombreuses études ont montré qu'un petit déjeuner équilibré, parce qu'il assurait une répartition des prises caloriques tout au long de la journée, préservait des problèmes de surpoids. Pensez aussi aux sports : associer une alimentation équilibrée à une activité sportive, c'est le meilleur moyen d'assurer une bonne santé à nos enfants.

 
Tous les pratiques

Emilie Godineau


Magazine Cuisiner Envoyer Imprimer Haut de page

Mon carnet de recettes