Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Conseils
 
22/08/2008

Comment faire une confiture maison

De la stérilisation à la mise en pot, apprenez à préparer vos confitures maison étape par étape, et découvrez nos petites astuces pour mieux les réussir.
  Envoyer Imprimer  

Stérilisez vos pots

Avant de vous lancer et de laisser cette bonne odeur de confiture envahir votre cuisine, il est important de bien stériliser vos pots. Pourquoi ? Aucun pot (surtout s'il est de récupération) ne garantit la propreté indispensable à la longue conservation des confitures. La poussière et les résidus invisibles sont très systématiquement présents. Et bien que la chaleur de la confiture bouillante et le sucre permettent une première forme de stérilisation du pot, il est conseillé de renforcer celle-ci afin d'empêcher une prolifération de bactéries qui ruinerait tous vos efforts.

 

 
Sommaire
 
 
 

Pour cela, plusieurs méthodes existent. On trouve dans le commerce des stérilisateurs qui permettent d'aseptiser les pots automatiquement. Toutefois, il est facile de le faire de façon plus artisanale, mais tout aussi efficace. Placez vos pots et leurs couvercles dans une grande casserole puis mouillez-les entièrement d'eau, et portez le tout à ébullition pendant au moins une vingtaine de minutes. Sortez-les et disposez-les à l'envers sur un linge propre le temps qu'ils s'égouttent plutôt que de les essuyer manuellement.

 

Surveillez la cuisson

Concrètement, la cuisson d'une confiture n'a rien de bien sorcier. Tout d'abord, il suffit de faire cuire le sucre en sirop à 120°C (à défaut de thermomètre à sucre, sachez que, lorsqu'elle atteint cette température, une goutte de ce sirop plongée dans de l'eau glacée se transforme en petite boule molle). Ensuite, ajouter les fruits et faire monter à ébullition, en touillant quelques minutes jusqu'à la consistance désirée (20 minutes maximum), en ayant pris soin de retirer l'écume qui se forme inévitablement pendant la cuisson. L'important est de ne jamais quitter la confiture des yeux. Quelques instants d'inattention et votre préparation serait trop cuite, bonne à jeter.

 

En ce qui concerne le matériel, une bassine à confiture en cuivre est recommandée, surtout pour les grandes quantités, car elle permet de restituer la chaleur de façon homogène. A défaut, une grande casserole en inox ou une sauteuse anti-adhésive fait parfaitement l'affaire. Pour le reste, prévoyez évidemment une cuillère en bois pour touiller, un écumoire pour écumer et une louche pour remplir les pots.

 

Remplissez vos pots

Une fois que votre confiture a atteint la consistance idéale (voir nos astuces ci-dessous), remplissez vos pots à ras bord, la confiture ayant tendance à réduire en refroidissant. Fermez-les et retournez-les jusqu'à refroidissement complet. Le fait de retourner les pots limite le dégagement de vapeur et donc la condensation, ce qui offre par conséquent une meilleure protection contre les moisissures. Après avoir rempli les pots, retournez-les 5 minutes puis placez-les dans un évier d'eau froide pendant 20 minutes. Ce refroidissement accéléré offre une meilleure prise de la confiture et fixe davantage la couleur des fruits.

 

Conservez vos confitures

Les confitures sont consommables dès refroidissement, même si les amateurs vous diront qu'il vaut mieux patienter 8 jours, le temps que la confiture dévoile tous ses arômes.

 

Et même si la confiture se conserve bien grâce à la présence de sucre et à la stérilisation du pot, ce n'est pas une raison pour négliger son entreposage. Stockez vos pots au sec et à l'abri de la lumière dans une pièce où la température n'excède pas les 18°C, loin des sources de chaleur. Vos confitures seront ainsi consommables pendant un an. En revanche, prenez garde aux cas particuliers telles les confitures contenant des fruits secs, comme les noix ou les amandes, qui ne se conservent que 2 à 3 mois. Enfin, une fois entamée, pensez à la déguster sous 15 jours, en la maintenant au réfrigérateur.

 

Par ailleurs, afin de ne pas vous empoisonner, pensez à bien étiqueter vos pots en indiquant la nature du fruit utilisé ainsi que la date de mise en pot. Profitez-en pourquoi pas pour réaliser de jolis décors avec des étiquettes colorées, des photos ou du raphia par exemple.

 

Quelques astuces pour ne pas rater vos confitures

» Faites ressortir le goût de vos fruits, en ajoutant, pendant la cuisson, le jus d'un citron entier par kilo de fruits. Il apportera cette petite note d'acidité que perdent les fruits en cuisant.

 

 
Sommaire
 
 
 

» Pour savoir à quel moment la consistance idéale de la confiture est atteinte, déposez une goutte de préparation sur une assiette froide que vous inclinez. Si la goutte se fige et ne coule pas, c'est que la confiture est prête.

 

» Votre confiture est trop liquide ? Pas de problème, il vous suffit de la remettre à cuire 5 minutes environ, le temps qu'elle épaississe.

 

» Pour ne pas avoir à écumer la confiture pendant la cuisson, sachez que cette étape n'est pas nécessaire pour les petites quantités (un pot). Vous pouvez aussi sauter cette étape en ajoutant à votre confiture une noix de beurre (10 g environ) en fin de cuisson. L'écume se résorbera alors d'elle-même.

 

» Afin de ramollir les pépins de framboises ou les akènes des fraises, plutôt désagréables en bouche, vous devrez congeler vos fruits avant de préparer votre confiture. Puis faites-les décongeler lentement en les faisant macérer dans le sucre. Procédez de même avec les écorces d'orange et de citron.

 

» Préparez de petites quantités de confiture plutôt que de grandes marmites. En effet, plus la cuisson est rapide et plus le goût des fruits est préservé. Donc, prévoyez plutôt de cuisiner un kilo à la fois.

 

» Au lieu de les acheter, recyclez vos anciens pots et bocaux de confiture, cornichons et moutarde. N'oubliez cependant pas de bien les nettoyer et de les stériliser avant toute nouvelle utilisation.



Magazine Cuisiner Envoyer Imprimer Haut de page

Mon carnet de recettes