Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Magazine
 

5 façons de cuire le riz

  Envoyer Imprimer  

La cuisson du riz dépendra de la recette choisie. Pilaf, à la vapeur ou encore en risotto, vous ne raterez plus jamais votre plat en suivant ces quelques astuces et conseils.
 

A la créole
Autrement dit, dans un grand volume d'eau. C'est certainement le mode de cuisson que vous utilisez depuis des années, et vous n'avez pas tort car c'est le plus facile à maîtriser. Par ailleurs, il convient à la quasi totalité des riz.

Cela dit, saviez-vous qu'il existe deux écoles ? La première consiste à procéder comme pour les pâtes : on met à bouillir un grand volume d'eau salée (trois fois le volume de riz) et on fait cuire le riz à découvert. La seconde, un peu moins répandue, consiste à compter 1,5 à 2 volumes d'eau salée par volume de riz. On porte cette eau à ébullition et on laisse cuire le riz à couvert jusqu'à absorption. Ne reste plus qu'à l'égoutter.

 

Pour finir, notez que l'eau de cuisson peut - et gagne à - être aromatisée. Cubes de bouillon, épices en tout genre (curry, gingembre, cannelle, etc), zestes d'agrumes et autres herbes aromatiques, apporteront un délicieux parfum au plus simple de tous les riz.

Version pilaf
C'est la meilleure façon de cuire un riz long grain. Comment s'y prendre ? C'est simple : mettez à chauffer une cuillère à soupe de beurre ou d'huile dans votre casserole. Versez ensuite le riz (180 g environ pour 4 personnes) et tournez à l'aide d'une spatule en bois. Lorsqu'il est translucide, versez 30 cl d'eau chaude, et faites frémir. Salez, poivrez, couvrez et laissez cuire à couvert de 12 à 15 minutes selon le type de riz.

Un conseil : profitez de cette technique pour jouer avec les épices qui traînent dans votre placard (curry, curcuma, paprika, etc). Faites-les revenir dans l'huile avant de verser le riz. Les saveurs sont ainsi décuplées et le riz métamorphosé.

A toute vapeur !
La cuisson à la vapeur est tout à fait adaptée au riz gluant. Cela dit, le riz rond et le riz long grain s'y prêtent également à condition de les laisser tremper dans l'eau pendant 1 heure avant la cuisson. Notez que le temps de cuisson est plus long qu'avec les autres méthodes, 25 minutes environ. Mais l'avantage, c'est que le riz est léger et tendre avec des grains bien séparés, surtout si vous utilisez un appareil électrique spécifique, le rice cooker. Autre alternative, le panier de votre cuit-vapeur. Là encore, il est possible et conseillé d'aromatiser l'eau, avec des épices, des herbes ou du bouillon.

Et pourquoi pas au micro-ondes ?
Si si, c'est possible. Comme le rice cooker, le four à micro-ondes offre une cuisson parfaite sans surveillance. Petite précaution préalable toutefois : rincer le riz soigneusement, jusqu'à ce que l'eau devienne claire. Ensuite, il suffit d'ajouter le même volume d'eau que de riz, 2 verres pour 2 verres par exemple, et de positionner le four sur une puissance moyenne. En 15 minutes, le riz est prêt.

 

Secrets de risotto
Pour un risotto, le riz cuit par absorption. Si la technique exige un peu de patience, elle n'en demeure pas moins très simple. En premier lieu, il faut faire revenir le riz dans de l'huile ou du beurre, comme pour la cuisson pilaf. Ensuite, c'est le moment d'ajouter le bouillon (bouillon de légumes, de viande, fond de veau, fumet de poisson, etc). Mais attention, par n'importe comment ! Le bouillon doit être ajouté une louche à la fois. Lorsque la première louche est totalement absorbée, on en verse une seconde, on attend qu'elle soit absorbée tout en remuant, on ajoute la troisième, et ainsi de suite. Il est important également que cette cuisson soit douce, pas de gros bouillons s'il vous plaît ! En général, il faut compter une vingtaine de minutes de cuisson.

Un conseil : à la fin de la cuisson, ajoutez du beurre et du parmesan puis laissez reposer 2 minutes avant de remuer vivement. Autre possibilité, ajoutez du mascarpone, de la ricotta ou de la crème fraîche. Normalement, en suivant tous ces conseils, vous devriez obtenir un risotto dans les règles de l'art, crémeux, fondant et moelleux.

Le saviez-vous ? Voici l'origine du riz que vous mangez



Magazine Cuisiner Envoyer Imprimer Haut de page

Mon carnet de recettes