Partager cet article

RSS
Magazine
 

Sophie Dudemaine

  Envoyer Imprimer  

Les Cakes de Sophie
"Les cakes, c'est facile et rapide à faire, avec des produits que l'on trouve partout"

Sophie Dudemaine à trouvé le bon filon : les cakes ! Son livre, "Les Cakes de Sophie", a dépassé le million d'exemplaires vendus, et il continue sa progression à l'étranger. Dans quelques jours, ses cakes feront leur apparition dans les rayons frais des magasins. Rencontre avec la spécialiste des cakes, pour en savoir plus sur les raisons du succès de ce petit gâteau... (Mai 2005)

Vous êtes connue comme "la" spécialiste des cakes, d'où vous vient la passion de la cuisine ?
Sophie Dudemaine Toute ma famille est dans la restauration, on peut dire que je baigne dedans depuis toujours. Mon grand-père est l'un des fondateurs des Drugstore Publicis, il s'est ensuite occupé des restaurants de la Tour Eiffel. Mon oncle, André Daguin, a tenu le restaurant étoilé de l'Hôtel de France à Auch. Après mon bac, je me suis tout naturellement dirigée vers la restauration, j'ai suivi des stages dans de grands restos où j'étais souvent la seule femme. Puis j'ai rencontré mon mari qui était alors le directeur de communication du groupe Hippo et qui a ensuite ouvert le restaurant L'Appart dans le 8ème à Paris.

Le livre

Les Cakes de Sophie,
Éditions Minerva, 2000, 160 pages, 24 €.
Consulter les libraires

 

Et l'aventure des cakes, comment a-t-elle commencé ?
J'ai arrêté de travailler quand j'ai eu ma première fille. Et puis, en 1998, j'ai commencé à vendre des cakes sur les marchés des Hauts-de-Seine : Suresnes, Boulogne-Billancourt, Rueil-Malmaison… A l'époque, tout le monde connaissait le cake jambon/olives, mais c'est tout. J'ai démultiplié les possibilités et ça a marché ! Le bouche à oreille a très bien fonctionné, Fauchon et Monoprix m'ont passé des commandes et à la fin je produisais des cakes pour une soixantaine de marchés à Paris et dans la région.

Et le livre "Les Cakes de Sophie" est arrivé...
Oui, ce livre a été l'aboutissement de tout ce travail. Il est sorti en 2000 et il y a 15 jours nous avons fêté le million d'exemplaires vendus ! C'est un succès sans précédent dans le monde de l'édition et de la cuisine. Et ce n'est pas fini puisque, après les États-Unis et le Canada, le livre est en train d'être traduit pour l'Italie, l'Espagne et le Portugal.

Sophie en cuisine dans sa maison chambres d'hôtes en Normandie
 

Comment expliquez-vous le succès de ce livre ?
C'est l'un des premiers livres de cuisine à thème. Les recettes sont faciles, rapides, avec des produits que l'on trouve partout. De plus, un cake c'est pratique, on peut le préparer à l'avance, le transporter, au Japon on l'appelle "gâteau de voyage". Et puis il y a une confiance qui s'est installé avec les lecteurs, car toutes les recettes ont été testées, elles marchent toujours, et en cas de problème, on peut m'appeler. Je suis l'un des rares auteurs à laisser mes coordonnées à la fin du livre.

Des conseils de base pour réussir les cakes ?
Il ne faut pas trop mélanger la pâte, sinon elle s'aère et la garniture tombe au fond… Avec le fromage notamment, il y a des risques de trous et d'affaissement après la cuisson. Autre conseil : il faut utiliser un four électrique à chaleur tournante et mettre la plaque au milieu.

Combien de temps peut-on conserver les cakes ?
Le cakes sucrés natures (sans morceaux) se conservent 10 jours, bien emballés, dans du papier filme ou alu, hors du frigo. Les cakes avec des fruits frais et les cakes salés se conservent 5 jours au réfrigérateur. Enfin, le cake se congèle très bien. Dans ce cas, je conseille de le couper avant, de façon à pouvoir prendre juste le nombre de tranches nécessaires.

Son site

Quels sont les mariages de saveurs qui fonctionnent bien dans les cakes ?
Pour les salés, j'aime bien ceux avec du fromage : bleu/noix, raclette/lardon, chèvre/noix/raisin. Pour les sucrés : chocolat/poire, chocolat/orange, pomme/raisin/cannelle...

Et vous, quels sont vos cakes préférés ?
Ça dépend des circonstances. Côté sucré : au petit déjeuner, j'aime bien le cake à la vanille ; au goûter, les enfants raffolent des cakes avec des pépites de chocolat ; avec un thé je serais plutôt cake à l'orange ou au citron et avec un café cake au caramel. Côté salé : à l'apéro ou au pique-nique, il y a les classiques : jambon/olives, bleu/noix, lardons/pruneaux… On peut aussi utiliser le cake en guise de pain avec le fromage. Le dimanche soir, j'aime bien faire un cake au saumon avec une salade.

Quels sont vos projets ?
Après les "Cakes de Sophie", j'ai écrit 12 autres livres de cuisine à thème, avec pour objectif la simplicité et la rapidité, et je continue. Là, vient de paraître "Les desserts de Sophie", il s'agit d'un nouveau concept puisque les recettes sont présentées sur une double page avec d'un côté la version classique et de l'autre la version allégée. En octobre, va sortir un livre avec 120 recettes d'Alain Ducasse, que j'ai remaniées pour qu'elles soient réalisables par tous ! Enfin, mi-juin, mes cakes seront en vente chez Monoprix, Système U et plus tard Carrefour. Il y aura plusieurs parfums, mais les 3 premiers seront des cakes de 300 g d'environ 4 euros : jambon/olives, lardons/pruneaux et chèvre/noix/raisin.

Propos recueillis par Emilie Godineau


Magazine Cuisiner Envoyer Imprimer Haut de page

Mon carnet de recettes