Magazine
 

Les goûts et les trucs... d'Olivier Straehli

  Envoyer Imprimer  


Boulimique de création culinaire - c'est lui qui le dit ! - Olivier, bordelais d'adoption, est le bon vivant par excellence. La cuisine c'est sa passion à tel point qu'il a décidé de l'enseigner... (Mars 2006)

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots...
Olivier Straehli J'ai 37 ans, je suis alsacien d'origine et j'habite Bordeaux depuis 4 ans avec ma petite famille. J'ai deux garçons de 6 et 9 ans. Je suis conseiller financier. Epicurien et passionné jour et nuit, je me lance des défis à travers les concours afin d'assouvir ma boulimie de création culinaire. Voulant transmettre ma passion, mes recherches et le goût du bon, j'ai décidé de partager mes connaissances en donnant des cours de cuisine à la maison de quartier de St Augustin à Bordeaux (La cuisine d'Olivier).

Comment avez-vous appris à cuisiner ?
Bonne question. J'ai appris à cuisiner avec ma famille dès l'âge de 6 ans en faisant un œuf sur le plat. Puis, j'ai continué mon apprentissage avec les livres et la pratique personnelle.

A quel moment préférez-vous cuisiner ?
Tous les moments sont bons pour cuisiner, le petit déjeuner, le déjeuner, le goûter, le dîner, entre amis ou en famille, pour les enfants et même en amoureux… Tout le temps !

Cuisiner : un hobby, une passion, un pensum ?
Cuisiner c'est pour moi une passion dévorante.

Avez-vous d'autres hobbies ou passions ?
Le voyage, la photo, la glisse… Mais aussi la famille et les amis.

Les plats que vous réussissez le mieux ?
Ce n'est pas forcément un plat que je réussis particulièrement mais c'est plutôt l'alliance entre les goûts, les textures et le visuel. Ce qui me plaît, c'est d'observer les réactions de mes amis sur un plat et de connaître leurs émotions. J'aime savoir si j'ai su les faire voyager vers mes envies, comme avec le millefeuille de cèpes aux agrumes par exemple.

Votre recette préférée ?
Je n'ai pas de recette préférée car j'aime tout et je cuisine de tout. Toutefois, j'avoue qu'un bon pot au feu… un bon bol de bouillon avec quelques quenelles de moelle, la viande de bœuf au gros sel et les crudités, hum !

Prendre des photos de plats : pénible ou amusant ?
C'est très amusant car on voit le plat d'un autre œil !

Une bonne adresse de restaurant ?
Pour déguster de la cuisine de terroir, je conseille le restaurant "Chez Vincent" à Bègles (33130) pour la qualité de ses produits et la générosité des plats à un prix très abordable. De plus, il propose de bonnes cartes des vins.
Pour la cuisine gastronomique, je vais plutôt chez le chef Thierry Marx au Château Cordeillan-Bages à Pauillac (33250). Là, on part pour un voyage gastronomique dans le terroir du Médoc et les épices du monde. Une véritable émotion culinaire à partager !

Où trouvez-vous vos produits ?
Je les achète sur les marchés, dans les épiceries, les boucheries, voire même en grandes surfaces quand je ne peux pas faire autrement.

Des produits alimentaires recommandés ?
Sans hésiter, je recommande d'utiliser les produits de saison, car ils ont du goût. En plus, ils sont peu onéreux.

Un truc imparable ?
Des couteaux très bien aiguisés, c'est tellement plus facile.

Un message aux autres contributeurs du service "Cuisiner" ?
La cuisine c'est d'abord l'envie et la curiosité des papilles. C'est aussi prendre à nouveau le temps de découvrir ou redécouvrir LA cuisine, celle du vrai et non des faux semblants. Soyons militants de la casserole : partageons et transmettons notre passion aux autres, avec Cuisiner. Bonne cuisine et vive le goût !

>> Toutes les recettes de Olivier Straehli

Tous les témoignages


Magazine Cuisiner Envoyer Imprimer Haut de page