Un Turbot sauvage à l'Elysée

Au  pavillon de la Marée, il n'y a ni prix affichés, ni criée. "Les ventes se font à la tête du client, explique Dominique, même s'il y a des cours d'établis. Le prix dépend de la quantité achetée et de la qualité du produit."
©  Christelle Vogel