Tiffany Depardieu relève tous les défis "Top Chef a perdu en spontanéité"

tiffany depardieu, candidate des saisons 2 et 5 de top chef 
Tiffany Depardieu, candidate des saisons 2 et 5 de Top Chef  © Pierre Olivier / M6

Le JournalDesFemmes.com : Que retenez-vous de votre première participation à Top Chef
Tiffany Depardieu : Lorsque j'ai participé à la saison 2 de Top Chef, j'avais 22 ans, je venais juste de terminer mes études de pâtisserie. J'avais postulé sans conviction, je ne pensais pas être prise. J'ai passé les castings un peu comme une fleur. Et puis ça a marché. Ça a été une super expérience. Le tournage était génial malgré l'intensité. L'amplitude horaire est énorme, on commence à 6h pour finir à 1h du matin. Mais je n'en garde que de bons souvenirs.

Un ancien candidat nous a confié que tout l'enjeu de Top Chef était de bien gérer l'après. Vous concernant, pensez-vous l'avoir bien géré ? 
Ça dépend ce qu'on en fait. Après l'émission, on te propose tout et rien, ça va des Anges de la téléréalité à la pub pour cuisiner du riz. C'est vrai que ça peut aider si tu veux faire de la télé. J'ai fait une émission de cuisine pour Gulli. Si je n'avais pas participé à Top Chef, on ne me l'aurait pas forcément proposé. Mais en termes de cuisine, c'est une carte de visite sans vraiment l'être, car au final on t'en demande encore plus. Tu as le droit à des réflexions. Moi, je n'ai pas attendu Top Chef pour avancer dans la cuisine parce que je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais pas. La notoriété par exemple, je n'en voulais.  

Vous êtes restée plutôt discrète. Qu'avez-vous fait ? 
J'ai travaillé pendant deux ans à l'ambassade des Etats-Unis. Mais je n'ai pas été prise grâce à l'émission. J'y étais chef.

"Après Top Chef, on te propose tout et rien, même les Anges de la téléréalité"

Pas pâtissière ?
Non, c'est l'avantage que j'ai en sachant faire les deux. C'est un sacré plus car souvent, les postes que l'on sacrifie dans une cuisine ce sont ceux des pâtissiers.

Pourquoi avoir accepté de participer à la nouvelle saison ?
Au départ, j'ai dit "plus jamais, plus jamais ça". Et puis lorsque j'ai appris que tous mes amis y participaient, j'y ai réfléchi. Je m'entends super bien avec Latifa, Quentin, Noémie, Alexis, Ruben. Top Chef c'est presque une grande famille. On se voit souvent. En début de saison, l'ambiance est cool, la pression est moins forte, on n'a pas, pas encore dormi pendant un mois. Et puis on ne savait pas encore que seuls 3 anciens seraient qualifiés, sinon pas sûr qu'on aurait signé... Mais je ne regrette pas, je n'ai pas fait de mauvais plats, je n'ai pas été déçue de ce que j'ai sorti. Je ne l'ai pas non plus vécu de la même façon. Pendant ma première participation, j'étais hyper spontanée. Je ne connaissais pas le monde de la télé. Cette fois-ci, je faisais super gaffe à ce que je disais, je n'avais pas la même approche. Il n'y avait pas la découverte de la première fois.

Ça se ressent beaucoup dans cette saison. On sent les candidats moins surpris...
C'est sûr que c'est un peu trop contrôlé. Il y a beaucoup moins de spontanéité. On connait les épreuves, on comprend les montages, on sait ce que la prod' va garder ou pas. On perd un peu en authenticité. C'est dommage et cela se ressent vraiment dans cette saison. J'ai le sentiment qu'on a perdu le côté concours de cuisine. On s'oriente plus vers le show, la téléréalité. On voit moins les candidats cuisiner. C'est un peu dommage.

Et avec les nouveaux ? C'était un peu la "gue-guerre" ?
Je ne les ai pas beaucoup vus. Ils sont évidemment plus à l'aise parce qu'ils connaissent les codes de la télé. Ils savent comment ça se passe. Ils sont moins spontanés. En même temps, ils ont déjà plus ou moins "vécus" 4 saisons.

On a le sentiment que même en sachant comment ça se passe certains candidats se sont faits avoir... Quentin et Noémie par exemple.
C'est sûr qu'en arrivant en couple, ils auraient pu se douter qu'ils seraient exposés aux critiques. Mais la prod' ne les a vraiment pas aidés. Ils ont mis l'accent sur leur couple, c'était insupportable, pour eux. Lorsque Quentin a été éliminé, la prod nous a demandé de nous écarter et de les laisser seuls. Ils les ont filmés pendant un quart d'heure pour les faire exprimer ce qu'ils voulaient entendre.

Quel rapport entretenez-vous avec les chefs ?
Finalement, on les voit assez peu. Ils doivent rester impartiaux, ils sont sensés nous juger à l'aveugle donc ils gardent une certaine distance. Ils ne copinent pas et ne sont pas là pour nous materner. En revanche, ils sont toujours disponibles pour nous donner des conseils après l'émission, surtout les chefs Marx et Constant. Ce sont aussi les premiers à venir lorsque l'un d'entre nous ouvre un restaurant.

Votre coup de coeur dans cette saison 5 ? 
Pierre, il aurait dû gagner la saison 1. Il est extrêmement doué, c'est quelqu'un de bien. Il a su rester concentré sur sa cuisine. Peut-être parce qu'il a participé à la première saison et que l'émission n'était encore aussi connue. Et le fait qu'il ne soit pas à Paris joue aussi je pense. J'ai le sentiment que le fait d'être éloigné de la capitale te permet de garder la tête sur les épaules.  

Sommaire