États-Unis: combines et magouilles à l'abattoir

Les dirigeants d'un abattoir californien et deux salariés ont été inculpés pour avoir vendu de la viande impropre à la consommation.

scandale alimentaire abattoir USA
© Kadmy

101 bovins "USDA Condemned", 79 vaches avec un cancer de l'œil. Entre janvier 2013 et janvier 2014, l'abattoir Rancho Feeding Corporation de Petaluma en Californie a revendu des morceaux de carcasses et la viande d'animaux malades ou écartés par les inspecteurs sanitaires. La "mauvaise" viande aurait été réintroduite à la vente par simple grattage des sceaux "USDA Condemned", étiquette synonyme de rejet des animaux par les vétérinaires. Les têtes des vaches malades étaient, une fois décapitées, placée dans la file des têtes saines déjà inspectées. 
5 millions de kilo de bœuf rappelé. Ces pratiques frauduleuses ont conduit les autorités américaines a rappeler les produits de milliers de magasins. La production de l'abattoir a été stoppée en janvier 2014. Inculpés "d'entente dans le but de revendre de la viande altérée, mal étiqueté et non inspectée," les employés et les dirigeants de l'entreprise risquent jusqu'à vingt ans de prison. Dans un pays où les hormones de croissance et les OGM sont rois, les viandes avariées sont strictement écartées des circuits de vente... Ouf.

fotolia 55378141 subscription xxl
Un abattoir accusé de fraude aux États-Unis. © Kadmy