La viande bio ne connaît pas la crise

Alors que la consommation de viande en France baisse dans son ensemble, la filière du bio se porte bien avec une progression des volumes d'abattage de 2% en 2013.

Progression ventes viande bio
© Mara Zemgaliete

Plus de 25 000 tonnes de viande bio vendues l'an passé. Bœuf, veau, mouton, agneau... les consommateurs se tournent de plus en plus vers la viande labellisée AB. Selon l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev), c'est la vente de viande de porc bio qui a le plus augmenté avec une hausse de 5% en 2013. Ces résultats confirment la progression générale de la viande bio depuis plusieurs années. En effet, entre 2005 et 2013, la production de viande bio mesurée en abattages a grimpé de plus de 150%.

Des normes qui rassurent. Les scandales alimentaires passés ont contribué à créer un climat de méfiance. En janvier 2012 éclate l'affaire des lasagnes à la viande de cheval. Par ricochet, l'année suivante, les ventes de produits surgelés ont baissé de 1,2% en valeur. Dans ce contexte, le cahier des charges suivi par les éleveurs de viande bio, les contrôles inopinés par les organismes certificateurs et la traçabilité des produits rassurent les consommateurs.

"La plus grande boucherie bio", le supermarché. C'est derrière un chariot dans les allées des supermarchés que les français s'approvisionnent le plus en viande bio. En effet, la moitié des volumes vendus sortent des de ces temples de la consommation. Les boucheries artisanales et les magasins spécialisés se partagent 15 et 14% du volume du restant. Le retour à la ferme n'est pas pour demain.

fotolia 63905060 subscription xxl
La consommation de viande bio augmente. © Mara Zemgaliete