Au Québec, les bonnes tomates font de bons vins

Un producteur belge expatrié au Québec vient de lancer sur le marché le premier vin de tomates. La boisson a déjà trouvé son public.

Premier vin de tomates au Québec
© AFP

Les plus moqueurs diront qu'il faut être un peu belge pour avoir l'idée de faire du vin avec des tomates. Pourtant, c'est de l'audace qu'il a fallu à Pascal Miche, Belge expatrié au Québec, pour se lancer dans la production de vin de tomates. Amoureux de ce légume-fruit, il en cultive aujourd'hui 6200 plants pour produire une boisson hors du commun. "Un vin à base de tomates, les gens n'y croient pas, sourit Pascal Miche. D'abord ils l'entendent à la radio, à la télévision, voire au téléphone, ensuite ils viennent voir et goûter au produit."

Assemblages de tomates
tomate labo vin250
Pascal Miche produit son vin à la maison. © AFP

Son vin, Pascal Miche le fabrique à la maison, dans son laboratoire situé au rez-de-chaussée. Il macère dans de larges cuves les tomates issues de précédentes récoltes. Pour activer la fermentation et atteindre les 18 degrés alcooliques, le Belge ajoute du sucre à son mélange. Le vocabulaire qu'il utilise est similaire à celui du vin de raisin. Le producteur parle ainsi de chaptalisation, d'assemblages. Là où les viticulteurs jonglent avec les cépages, Pascal Miche, lui, mélange les couleurs et les variétés de tomates.  "J'ai fait du vin avec la "sub arctic", de la tomate jaune aussi, précise-t-il, et on a un peu aussi de la Black cherry. C'est la tomate noire, c'est elle qui va donner tous ces arômes intéressants au niveau de sa macération surtout."

Vin clair et limpide

Au final, la robe du vin de tomate ressemble à celle d'un vin blanc ordinaire, claire et dorée. Aucune trace de rubis. Le vin du producteur belge a déjà conquis la sommelière d'un restaurant chic du Québec. "On est un peu sur des notes de fruits, un côté épicé qui est bien présent, des épices à gâteau..., analyse Elen Garon. L'alcool bien présent, le sucre qui viendrait gommer cet alcool. Le côté un peu miellé qui pourrait être très intéressant avec les desserts et les épices". Pascal Miche stocke dans ses caves plus de 30000 bouteilles de son élixir baptisé "Omerto" du domaine de la Vallée du Bras. Il compte sur le bouche-à-oreille pour écouler cette production annuelle.