Rencontre avec le Picasso du macaron Ses goûts

De la tarte aux quetsches aux excédents de chocolat des moulages de Pâques, Pierre Hermé a toujours eu le goût du sucré. Le chef pâtissier ne boude pas pour autant l'univers du salé. Ce bon vivant qui se réjouit de notre richesse gastronomique, n'hésite pas à se délecter de la créativité de ses confrères cuisiniers.

Sommaire