Penser, c'est manger

Une étude américaine parue au mois de décembre dans la revue " Science " démontre qu'imaginer manger un aliment permettrait d'en réduire sa consommation réelle.

Penser à un aliment permettrait d'en consommer moins
© Coralie Protat

religieuse coralie protat 200 150
Penser à un aliment permettrait de réduire l'envie de le consommer. © Coralie Protat

Une équipe américaine a constaté que le fait de penser à un aliment permettrait d'en limiter la consommation. Les expériences menées auprès d'un groupe témoin démontrent qu'une accoutumance à une denrée se produit par le simple fait d'une ingestion imaginaire.
Les scientifiques à l'origine de cette découverte considèrent qu'elle permet d'envisager des traitements alternatifs dans le cadre de réduction des addictions à certains médicaments ou à la cigarette par exemple.