Nouvelle TVA : le casse-tête des boulangers

Depuis le 1er janvier, les sandwiches et autres produits achetés chauds dans les boulangeries sont taxés à 7,7%, contre 5,5% auparavant. Un casse-tête pour les professionnels.

Nouvelle TVA : le casse-tête des boulangers
© AFP


 "Je vous réchauffe votre quiche ?" A partir du premier janvier 2012, le passage de votre part de tourte au micro-ondes ou de votre sandwich sur le grill pourrait bien en faire grimper le prix. Du moins, et pour sûr, leur niveau de taxation. Depuis lundi, les produits achetés chauds en boulangerie se voient imposer une TVA à 7,7%, contre 5,5% jusqu'alors. Cette hausse devrait devrait faire grimper le prix des produits chauds de 5 centimes d'euros en moyenne.

Sur place ou à emporter ?


Les professionnels doivent désormais jongler entre ces différentes tarifications, et adapter les étiquettes. "Il faut que l'on épluche un petit peu tous les produits, souligne Dominique Anrat, boulanger parisien, savoir comment ça va se passer, savoir aussi quelle est l'importance des clients qui emportent et qui prennent sur place, parce que ça c'est une question que l'on ne s'était pas posé parce qu'on en avait pas besoin. Aujourd'hui, on va vraiment en avoir besoin." 

5,5% pour mon croissant


Pour les viennoiseries, pain et autres quiches achetés froids et à emporter, la taxation reste la même : 5,5%. Les seules augmentations que l'on pourrait constater dans les prochains mois sur ces produits pourraient être justifiées par l'augmentation des coûts des matières premières, des charges de l'entreprise ou des marges des boulangers.

boulangerie 300
Les produits achetés chauds sont taxés à 7,7% depuis le 1er janvier 2012. © AFP