Pour maigrir, chausser vos lunettes... japonaises !

Au Japon, des universitaires ont mis au point une paire de lunettes permettant de manger moins. Le secret de cette invention réside dans la perception qu'a le cerveau des aliments. Magique... ou presque.

Lunettes japonaises spécial régime
© AFP

Attention, ces lunettes-là ne sont pas prises en charge par la Sécu. Ni par aucune mutuelle d'ailleurs. Pourtant, leur effet bénéfique sur la santé est bel et bien prouvé. Une équipe d'universitaire japonais a mis au point à Tokyo une drôle de monture "spécial régime", en se basant sur le rôle que joue le cerveau sur l'impression de satiété. Le principe est simple : grâce à la réalité virtuelle, un biscuit de quatre centimètres de diamètre tenu entre nos doigts se transforme en une galette d'une vingtaine de centimètres, voire plus, alors que la taille de la main qui le tient reste identique.

Réalité augmentée
biscuit agrandi 250
Petit Oréa deviendra grand avec les lunettes de régime... © AFP

Le chercheur en réalité virtuelle Michitaka Hirose détaille le fonctionnement de ces lunettes "magique" : "Lorsque le porteur regarde le biscuit, les images prises par cette caméra sont traitées par cet ordinateur, qui peut ensuite grossir ou rapetisser le biscuit. Puis les images reviennent dans les lunettes, et cela devient ce qu'il voit." Le cerveau, dupé, considère que le porteur des lunettes a effectivement mangé un gâteau de grande taille. Avec ces lunettes, vous pourrez parier que vous n'en mangerez qu'un !

Et la fraise devint chocolat...

Les chercheurs de l'université de Tokyo sont allés plus loin. Ils sont parvenus à tromper le cerveau sur la saveur du "meta cookie". Pour ce faire, ils ont trompé simultanément plusieurs sens de leur cobaye ": "Le biscuit qu[e le testeur] voit ressemble à un cookie au chocolat, explique Yuki Ban, étudiant en réalité virutelle. Dans le même temps, le dispositif émet une odeur. Si on trompe ainsi l'odorat et la vue de l'utilisateur, il va trouver que le cookie a non seulement l'aspect et l'odeur, mais aussi le goût du chocolat." A ce jeu, 80% des personnes se sont laissées piégées. Pour l'heure, aucune commercialisation n'est prévue au Japon, qui bénéficie d'un des taux d'obésité les plus bas du monde. Quid du pays de l'Oncle Sam ?