Comment bien préparer son thé ?

Pour que le "tea time" se transforme en vrai moment de plaisir gustatif, il est nécessaire de connaître quelques règles de préparation simples. Durée d'infusion, qualité et température de l'eau influent sur la saveur de votre infusion.

Les règles de préparation du thé
© gtranquillity - Fotolia.com

Une tasse de thé est composée à plus de 99% d'eau. Celle-ci joue un rôle déterminant dans la saveur de l'infusion. L'eau du robinet, souvent calcaire voire chlorée, détériore les arômes du thé. Il a un côté râpeux, peu agréable en bouche. Une eau très  minéralisée, type Hépar ou Contrex, n'est pas non plus adéquate. Son goût particulier masque la saveur du thé et ses tanins font précipiter les minéraux de l'eau. Résultat : un dépôt apparaît sur la tasse... et sur l'émail des dents. Afin de tirer le meilleur parti de son thé, il convient d'utiliser une eau de source faiblement minéralisée (type Volvic) et au PH neutre, ou bien une eau du robinet filtrée (via une carafe par exemple).

L'influence de la température

Vous ne prêtiez pas d'importance au pictogramme indiquant la température d'infusion conseillée pour votre thé ? C'est bien dommage ! Car la température de l'eau utilisée a une réelle influence sur la saveur finale de votre tasse. Si un thé noir infuse de manière optimale dans une eau à 85 voire 90°C, un thé vert, plus fragile, verra ses arômes "brûlés" par une eau trop chaude. Ainsi, un thé Sencha ne devra pas être infusé dans une eau à plus de 70-75°C.

Ne faites pas bouillir votre eau !

Attention également à ne jamais faire bouillir l'eau dans laquelle votre thé va infuser : l'ébullition détruit une bonne partie de l'oxygène contenu dans le liquide. Or, l'oxygène est indispensable à la bonne diffusion des arômes du thé dans l'eau. Pour contrôler la température de son eau, il est possible d'utiliser un thermomètre culinaire ou de s'équiper d'une bouilloire à thermostat réglable (comptez une cinquantaine d'euros), que vous amortirez rapidement si vous êtes amateur de bons thés.

Une infusion à la seconde
thã© wulongâ© lefebvre jonathan fotolia250
Privilégiez le thé en vrac, moins cher et plus diversifié. © lefebvre jonathan - Fotolia.com

Qui n'a jamais grimacé en avalant une goulée d'un thé infusé pendant de longues, trop longues minutes ? Devenu trop amer, astreignent ou tannique, il est imbuvable. Pour certains thés, comme les Darjeeling de printemps, une quinzaine de secondes d'infusion en trop peut littéralement changer la saveur de la tasse. La marge est un peu plus importante pour les thés noirs et ou les wulong. Les marchands de thé indiquent quasiment toujours une durée d'infusion conseillée sur leurs paquets. Suivez-les scrupuleusement ! Rappelez-vous également que l'intensité de l'arôme d'un thé n'est pas liée à sa couleur. Un thé qui colore l'eau en quelques secondes, ce n'est jamais bon signe.

Diversi-thé

Enfin, sachez qu'à qualité égale, un thé en vrac sera toujours moins cher qu'un thé conditionné en sachet. Pour en profiter pleinement, il suffit de vous équiper d'une tasse avec filtre intégré ou une petite théière individuelle, appelée "égoïste". Votre thé en vrac infuse tranquillement, sans être compressé dans un sachet trop étroit. Poussez donc la porte d'une Maison de thé (Palais des Thés, George Cannon, Mariages Frères, Theodor...) et laissez-vous séduire par les nombreux thés d'origine ou parfumés soigneusement choisis et élaborés. Vous en trouverez d'excellents à partir de 7-8 € les 100 grammes (soit 0,16 € la tasse). Les plus grands crus peuvent être vendus à plus de 50 € les 100 grammes. En sachant que vous aurez besoin de 2 g de thé pour préparer votre infusion, vous pourrez vous délecter de 25 tasses d'un excellent thé coûtant chacune 2 €... soit bien moins qu'une tasse de thé lambda consommée dans un café-bar. Pensez-y !

 Pour aller plus loin : Les cours de L'Ecole du thé à Paris

 EN VIDEO - L'art de déguster le thé par FX Delmas, PDG du Palais des thés :