Les Philippines, malades de leur gastronomie

Ancienne colonie américaine, les Philippines ont reçu la cuisine fast-food en héritage. Un chef de l'archipel, Claude Tayag, a décidé de redorer le blason de la gastronomie de son île en proposant des dégustations de recettes traditionnelles aux voyageurs et aux locaux. La Thaïlande et le Vietnam n'ont qu'à bien se tenir !

Les Philippines, malades de leur gastronomie
© AFP

Rien ne vaut un bon classique. Le chef philippin Claude Tayag l'a bien compris. Depuis plusieurs mois, il lutte à coup de petits plats traditionnels contre la réputation de  malbouffe de son archipel. Les Philippins ont hérité de la période de colonisation américaine un goût pour la cuisine fast-food. Les maladies liées aux mauvaises habitudes alimentaires, comme le diabète et l'obésité, se développent sur l'archipel. En conséquence, les Philippines sont quelque peu boudées par le voyageurs gourmets. D'autant plus qu'à quelques kilomètres à peine, la Thaïlande et la Malaisie séduisent les touristes avec leur gastronomie exotique et raffinée.

Blogs culinaires

Au sein de sa maison traditionnelle transformée en maison d'hôtes, le chef Claude Tayag milite contre cet "american way of life". Il propose à ses clients un menu dégustation 100% philippin. Pendant plus de trois heures, ses convives dégustent un festin composé d'une dizaine de plats traditionnels : fruits de mer en sauce aux cacahuètes, salade de fougères aux œufs de cailles... L'initiative du chef philippin en à inspirer d'autres. Aujourd'hui, les blogs culinaires se multiplient dans l'archipel. Claude Tayag espère avoir lancé un vaste mouvement qui aboutira à changer l'image de la cuisine de son pays, aux yeux des Philippins et à ceux des globe-trotters.

service plat philippines 250
Chez Claude Tayag, locaux et voyageurs peuvent goûter à la cuisine traditionnelle philippine. © AFP