En savoir plus

Partager Bistronomie : les meilleures adresses des bistrots des grands chefs sur
A mi-chemin entre la grande cuisine et la brasserie, la "bistronomie" allie décontraction et cuisine raffinée. Ces chefs qui ont fait leurs classes dans les plus prestigieux restaurants délaissent la cour des grands pour proposer une cuisine plus inventive dans un cadre accessible. Voir le diaporama.

Les coups de coeur de la rédaction :

Les Diables au Thym
eric
Eric Lassauce, chef des Diables au Thym © Sarah Ponchin / Linternaute.com


Dans le 9e arrondissement des Folies Bergères, les Diables au Thym du chef Eric Lassauce, maître restaurateur formé chez Alain Senderens, propose une cuisine de terroir et de saison, à base de produits frais du marché.

Les plats proposés oscillent entre chaud et froid, traditionnel et contemporain : Tarte tatin aux endives et brisures de noix, Os à moelle et sa tartine de queue de boeuf, Foie gras de canard cuit en terrine en entrées...

 




er
Filet de rouge barbet poêlé aux nouilles soba, vinaigrette de maïs. © Sarah Ponchin - Linternaute.com
Côté plats, Poitrine de pigeon dorée au sautoir et sa cuisse confite, Noix de Saint-Jacques juste saisies et son fricassée de topinambours, Dos de sandre aux salsfis et coings confits ainsi que de jolies créations en desserts : crème de marron meringue et sa chantilly vanillée façon Mont-Blanc, Clafoutis minute aux poires, Cube au chocolat enrobé de riz soufflé...

A noter, le chef propose, outre une belle sélection de vins, une vraie carte des eaux, qui nous change des traditionnelles Badoit etc.

 Voir la fiche des Diables au Thym et lire notre critique

L'Entredgeu
mise
Mise en bouche, plat et fromage chez L'Entredgeu. © L'Entredgeu - Sarah Ponchin / Linternaute.com
L'Entredgeu est niché dans le 17e arrondissement de Paris (Porte de Champerret), dans la calme rue Laugier, depuis déjà 10 ans. Ce bistrot du charmant couple Pénélope et Philippe Tredgeu, formés chez les plus grands (Passard, Ducasse, Breton) fait honneur à la cuisine traditionnelle française du marché avec ses petits plats fins et succulents aux accents du Sud-Ouest et ses vins choisis avec attention.

tredgeu2
La salle principale de L'Entredgeu, datant de 1880 © L'Entredgeu

Les mises en bouche sont succulentes (huîtres panées et rôties dans leur coquille avec sauce ravigote)... La carte affiche un penchant marqué pour les légumes anciens (topinambours, salsifis et autres panais, les œufs de toutes les façons, les potages) et le gibier (les volailles du Sud-Ouest, les terrines maison, et, jusqu'aux derniers jours de l'hiver, le lièvre à la Royale, la tourte de colvert au foie gras, la palombe rôtie entière et foie gras poêlé...). 


23
Baba au rhum maison © L'Entredgeu

Mention spéciale pour les fromages et desserts : Fromages d'ossau-iraty accompagné de confiture de cerises maison, un petit baba au rhum maison et les choux pralinés à la crème fouettée... Dans ce décor de bistrot à l'ancienne (avec luminaires années 1950, banquettes et tables en bois, sets de table basques) vous serez, de plus, agréablement accueilli. 

 Voir la fiche du bistrot L'Entredgeu

En parlant de bistronomie...

La bistronomie est un terme inventé par le chroniqueur culinaire Sébastien Demorand durant la Semaine du Fooding 2003, dans le but de créer l'alliance entre les termes "bistrot" et "gastronomique" et pouvoir enfin nommer ces restaurants qui allient la convivialité et l'accessibilité d'un bistrot à une cuisine raffinée et authentique (à base de produits frais, de saison et de préférence locaux).