Le décorticage de crevettes a son championnat du monde

Le 5 août dernier a eu lieu dans le Nord de la France, le championnat du monde de décorticage de crevettes grises. Plus de 100 compétiteurs ont relevé le doigté !

Le décorticage de crevettes a son championnat du monde
© AFP

Alors que le 5 août dernier, Usain Bolt et Yohan Blake s'affrontaient dans une course à la médaille olympique, dans le Nord de la France, un tout autre championnat opposait les meilleurs... décortiqueurs du monde de crevettes grises.

Décortiquera bien, qui décortiquera le plus !

C'est le challenge qui a poussé le maire de Leffrinckoucke, Bernard Weisberg, à créer ce championnat à l'époque où il était encore pêcheur. Parmi ses collègues, c'était à celui qui prétendait être ou avoir dans sa famille le meilleur décortiqueur de crevettes. Piqué à vif, il a décidé de mettre au défi tous ces "bonimenteurs" : "souvent les collègues me disaient chez moi, c'est la belle-mère qui décortique le mieux ou ma mère. Donc à un moment, j'ai dit, au lieu de parler, on va mettre tout le monde autour d'une table et on verra bien qui sera le meilleur, c'est né comme ça."

afp 250
Les décortiqueurs de crevettes grises en pleine compétititon © AFP

3, 2, 1 décortiquez

Lancé il y a 8 ans, le championnat attire aujourd'hui dans ses filets des décortiqueurs venus du monde entier. Après un assouplissement des doigts, les compétiteurs prennent place autour des tables recouvertes pour l'occasion d'assiettes, bols, verres et lingettes rince-doigts. Lorsque le coup d'envoi est donné, place à la technique. Fraîcheur pour les uns, expérience pour les autres. Bonne joueuse, une participante accepte de partager son secret : "Je vais le dire parce que je ne suis pas chauvine, il faut éplucher la crevette à la deuxième écaille, un coup à droite, un coup à gauche, vous pressez sur la queue et vous tirez sur la tête, et ça vient tout seul, à condition qu'elles soient fraîches !" Tout simplement...

Une championne aux doigts d'or

Et lorsque la Marseillaise retentit, c'est Nicole Vanzinghel, tenante en titre, qui monte sur la première marche. Celle qui a désormais un maillot à son nom a épluché cette année, 150 g de crevettes en 10 minutes. Une très belle performance lorsque l'on sait qu'une crevette pèse entre 1 et 1,5 g. Ravie, la championne reconnait avoir été portée par le contexte olympique de l'été : "Toujours aussi émue, cette année, j'ai eu du stress mais le stress est parti et je n'ai même pas pleuré tellement je suis contente parce que cette année, c'est les JO à Londres et ça tombait bien de faire ce concours. J'espérais bien gagner."

Et aussi :

Les spectacles et les activités culturelles dans le Nord