Le "cronut burger" : les premières victimes

Présenté lors d'une exposition à Toronto, le "cronut burger" a causé au moins 12 intoxications alimentaires et envoyé 5 personnes à l'hôpital. Pas si "Cro" bon ?

Le "cronut burger" : les premières victimes
© CNW Group
cronut burger
Le "cronut burger" fait des victimes © CNW Group

Un cronut burger... ravageur. Destiné à devenir la version salée du "cronut" - le "eat" du moment -, le "cronut burger" a provoqué l'intoxication de 17 personnes lors de l'Exposition nationale canadienne, à l'occasion de laquelle il était présenté. Son père-créateur n'est autre qu'Epic Burger and Waffles, un restaurant déjà connu dans le pays pour le Krispy Kreme, un sandwich de plus de 1500 calories. Un détail nutritionnel pour la foule, venue nombreuse pour goûter ce cronut burger.
Victime de son succès, il fait des victimes. Sur les 17 personnes qui l'ont croqué, douze d'entre elles ont été malades et 5 autres transportées à l'hôpital, victimes d'un virus gastro intestinal. Face au tollé culinaire provoqué par le burger mutant, les responsables du département de l'exposition canadienne ont demandé au restaurant créateur du (Franken)burger de fermer ses portes.
Indigeste ? Le cronut burger proposé par Epic Burger Waffles était composé d'une boulette de viande, de fromage et de bacon, enveloppés dans deux croissants nappés d'une confiture aux saveurs de bacon et de sirop d'érable. Il était présenté à l'exposition avec des patates douces au Nutella ou un cornet de chili et bacon... Bon appétit bien sûr !