Interview de Laura Petit "Les cookies ont leur place parmi les gâteaux d'exception"

quelques-uns des toppings : pépites de chocolat, noisettes entières...
Quelques-uns des toppings : pépites de chocolat, noisettes entières... © Alice Thierry

Un cookie "Scoop me", c'est quoi ? 


C'est un cookie généreux, d'une taille épanouie, une merveille de la nature qui fait facilement le double du cookie lambda, avec un moelleux incomparable et des bords croustillants, même après plusieurs jours !

Vos pépites de chocolat sont impressionnantes. La générosité se retrouve aussi dans vos garnitures ?


Exactement. Pour moi, un bon cookie c'est un cookie dans lequel les toppings (ndlr : les toppings sont les ingrédients tels que les pépites de chocolat...) ne s'amalgament pas dans la pâte. Les toppings doivent être entiers pour procurer encore plus de sensation à la dégustation. Je choisis donc le meilleur pour mes garnitures. Le chocolat vient du Vénézuéla, les noisettes du Piémont. Le nougat, je le prends mou pour qu'il ne se transforme pas en bloc après cuisson.

"Les cookies permettent une grande créativité"

Vous n'utilisez pas de fruits frais ?


C'est délicat d'utiliser des fruits frais dans un cookie car ils rendent de l'eau. La pâte de base étant assez humide, le résultat ne serait pas très convaincant.
cookies 'so gentleman' (chocolat noir, orange confite et grand mariner) et 'give
Cookies "So Gentleman" (chocolat noir, orange confite et Grand Mariner) et "Give me more" (praliné et noisettes caramélisées) © Alice Thierry

Vous a-t-on déjà reproché de faire de simples cookies ?


Personnellement, je ne considère pas les cookies comme de "simples" gâteaux. Tout comme pour une pâte à choux, ils nécessitent du travail, de la technique. Je ne vois donc pas pourquoi ils seraient considérés comme le parent pauvre de la pâtisserie. Ils ont toute leur place parmi les gâteaux d'exception. Je ne suis d'ailleurs pas la seule à m'être lancée dans la quête du cookie idéal. J'en veux pour preuve qu'à Londres, les boutiques Ben's Cookie sont fréquentées par plus de 30 % de français.

N'avez-vous pas peur de vous lasser ?


Non car le cookie est un formidable moyen d'expression : on part d'une base de pâte et on y ajoute ce que l'on veut. Je propose déjà 16 variétés différentes de cookies et de nouvelles recettes sont en gestation. Depuis peu, je créé également des whoopie pies, ces petits gâteaux à coques garnis d'une crème, qui me permettent de travailler davantage avec des fruits frais.

Où peut-on se procurer vos cookies ?


Pour le moment, je ne suis distribuée qu'en "micro-format" dans des corners et chez des partenaires qui me sont chers. Mais à terme, j'ai évidemment l'envie d'avoir ma propre "cookie factory" dans laquelle je pourrai enfin voir mes clients déguster mes cookies !

Y trouverons-nous des cookies salés ?


Je ne pense pas. Le moelleux du cookie que j'aime vient du sucre. Je crains qu'une version salée ne m'apporte pas autant satisfaction. Et puis, ce ne serait pas très agréable de mélanger les parfums de pancetta avec ceux du chocolat ou de la vanille !

 

Sommaire