Label "Viandes de France" : à cheval sur l'origine et la qualité

Professionnels des filières françaises d'élevage et membres du gouvernement ont présenté hier le nouveau logo "Viandes de France", un solide gage de confiance adressé aux consommateurs.

Label "Viandes de France" : à cheval sur l'origine et la qualité
© Viandes de France
fotolia 44535081 subscription l
Un an après l'affaire Spanghero, professionnels et ministres s'unissent pour garantir un produit fiable aux consommateurs. © Fotolia

"Garantir une viande issue d'animaux nés, élevés, abattus et transformée en France", tel est le leitmotiv du label Viandes de France, repris en cœur par de nombreux intervenants mardi 11 février, lors de la présentation officielle des nouveaux logos bleu-blanc-rouge. Il faut dire qu'un an après l' "affaire Spanghero", ou le scandale de la viande de bœuf substituée par de la viande de cheval, les consommateurs avaient besoin d'être rassurés quant à l'origine de ce qu'ils ont dans leurs assiettes.

Rassurer les consommateurs. "Nous devons rétablir la confiance des Français en leur alimentation, une confiance qui, ces dernières années, a été ébranlée. Bien sûr, il nous reste du chemin à parcourir avant de la restaurer ", admet Guillaume Carot, Ministre délégué auprès du Ministre de l'agriculture. Le Ministre de l'agriculture se veut justement rassurant, et confirme que de l'eau a coulé sous les ponts depuis le retentissant scandale : "Un an après, nous sommes très satisfaits du travail effectué par les professionnels des filières d'élevage", assure Stéphane Le Foll.

De grandes promesses. Tour à tour, les professionnels des filières françaises d'élevage sont venus présenter les principaux points découlant de cette nouvelle signature, avec comme promesses clé: "meilleure traçabilité de la viande", "transparence du réseau", "respect des normes sanitaires", " rigueur des contrôles", "qualité des produits", et "respect de l'environnement et du bien-être animal". Benoît Hamon, Ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, se satisfait de cette signature : "Quand pouvoirs publics, associations de consommateurs et fédérations professionnelles s'unissent, quand on fait cause commune, on arrive à des résultats. C'est un exemple à méditer".

Les logos "Viandes de France" devraient progressivement apparaître sur les emballages des produits concernés.