La gastronomie sauve un village en Uruguay

Le village de Garzon en Uruguay était promis à une mort lente jusqu'à ce qu'un restaurateur argentin y installe son restaurant gastronomique. Le tourisme de bouche fait progressivement revivre le village. Une renaissance à double tranchant.

La gastronomie sauve un village en Uruguay
© AFP


Il y a années, le village uruguayen de Garzon se transformait progressivement en village fantôme. Les touristes l'avaient déserté, ses habitants aussi. "Nous en étions à un point où les gens du village avaient perdu toute perspective, se souvient Fernando Suarez, le maire de Garzon. Puis, du jour au lendemain, un regain d'activité a changé la vie du village." C'était au début des années 2000. L'ambiance tranquille du village a séduit le chef argentin Francis Mallman. Son luxueux hôtel-restaurant attire aujourd'hui des touristes venus spécialement pour goûter à la cuisine sud-américaine. Les viandes et poissons de la carte sont cuits "à l'ancienne", au feu de bois. Ils sont accompagnés de produits issus du potager personnel du chef.

 

Flambée de l'immobilier

 

Les touristes, fortunés pour la plupart, cherchent à Garzon la quiétude qu'ils n'ont pas dans les autres stations balnéaire de la côte Est de l'Uruguay. Cet engouement, s'il a permis de créer de nouveaux emplois dans le village, a également provoqué une flambée des prix de l'immobilier à Garzon. Une manne pour certains villageois qui vendu ou mis en vente leur demeure. Les anciens de Garzon craignent que le village perde son âme...