La Chine, pas fondue de chocolat

En plein essor, la classe moyenne chinoise représente une cible importante de gourmands pour les chocolatiers occidentaux. Encore faudrait-il que les chinois en soient friands.

La Chine, pas fondue de chocolat
© Fotolia
chocolat
La Chine, nouvelle terre de conquête pour les chocolatiers © AFP

Les goûts des uns ne font pas les goûts des autres. Si l'Asie constitue une nouvelle terre de conquête pour les chocolatiers, les pays du continent n'en sont pas tous aussi friands. Parmi les plus gourmands, les Japonais dont la consommation augmente de 25 % chaque année avec d'importants pics lors de la Saint-Valentin ou du White Day. Leurs voisins chinois sont en revanche moins gagas de chocolat, ce qui laisse un goût amer aux chocolatiers désireux de conquérir ce marché en plein essor. La faute aux palais (chinois), peu accoutumés au sucré et à la pâte de cacao : le chinois moyen n'achète en moyenne que 100 grammes par an, soit l'équivalent de deux barres Snickers. Question de goût mais aussi de culture : en Chine, on ne consomme du chocolat que depuis 50 ans contre des centaines d'années en Europe. Certains estiment pourtant que ce pays ne résistera pas encore longtemps à l'appel du chocolat ! Jerry Sheng, responsable de la présentation de la marque Godiva , parle de maturité du marché : "Dans des marchés plus matures, les gens aiment le chocolat noir, avec moins de sucre. Mais en Chine, qui est un nouveau marché, les consommateurs commencent par manger du chocolat au lait, puis ils comprennent peu à peu nos produits et ils se mettent à préférer le chocolat noir". Se positionner sur le chocolat de luxe, tel est le créneau de ce représentant de confiserie qui escompte bien amadouer ces consommateurs dopés par leur pouvoir d'achat en hausse constante. Il espère d'ailleurs ouvrir de nouvelles boutiques d'ici fin 2013 : "Jusqu'au début de cette année nous n'avions que 33 magasins. Mais nous espérons que d'ici fin 2013, nous aurons 50 à 55 magasins".

Voir la vidéo de la Chine, nouveau marché des chocolatiers :