L'Etat de Californie gavé par le gavage des oies

Le 1er juillet prochain, toute personne produisant et vendant du foie gras sur l'État Californien sera punie par la loi. Cette interdiction fait suite à une loi de 2004 condamnant le gavage des volatiles.

L'Etat de Californie gavé par le gavage des oies
© AFP

Jugé barbare par les défenseurs des animaux, le gavage des volatiles a été interdit par une loi de 2004 en Californie. Cette interdiction qui s'étend même à la vente, entrera en application le 1er juillet prochain.

Des oies tu n'élèveras point

Guillermo Gonzales, éleveur, ne cache pas son désarroi : "c'est un moment très triste pour nous parce que ça veut dire que tout est fini cette fois". Seul producteur de foie gras de Californie, sa ferme comptait 25 000 canards. Un élevage aujourd'hui réduit à 6 volatiles et d'ici quelques semaines à néant. La bonne santé de son commerce n'a pas résisté aux manifestations régulières des défenseurs des animaux : pour ne pas tomber sous le coup de la loi, il devra démanteler son exploitation avant le 1er juillet prochain. "Les émotions et l'intimidation ont pris le pas sur la raison et la science. Mais tout cela s'est décidé bien au-delà de nous donc je n'ai plus qu'à me soumettre à la loi" déplore-t-il. Si Guillermo accepte sans rechigner, ça chauffe côté cuisines.
oie plat
Du foie gras au menu de Marc Berkner © AFP

Du foie gras tu cuisineras

Marc Berkner, chef du restaurant Taste à Plylmouth, n'escompte pas rayer ce produit de sa carte : "C'est un goût qu'on ne retrouve pas dans d'autres foies. Dans le pâté de canard ou le foie de volaille ce n'est pas la même saveur, on ne retrouve pas cette richesse, cette texture". Pour manifester sa désapprobation, il a proposé un menu 100 % foie gras. En entrée, en plat et en dessert, les clients en ont eu pour leur argent ! Les fonds récoltés lors de ce dîner seront réinvesti dans la contre-attaque que le chef entend mettre en œuvre rapidement. Révolté par cette loi qu'il juge liberticide, Marc Brekner envisage de s'entourer d'avocats et lobbyistes pour continuer à cuisiner du foie gras : "On veut avoir le choix. On ne veut pas qu'on nous dise un jour qu'on n'a plus le droit de servir du porc, du poulet ou du boeuf" explique-t-il.

Du foie gras tu te gaveras !

Pour afficher leur soutien et montrer qu'ils ont foi en l'action de Marc Brekner, de nombreux chefs californiens ont organisé des dîners comme le sien. A quelques jours de l'entrée en vigueur de la loi, les californiens friands de ce produit n'ont jamais mangé autant de foie gras. Inquiets, ils espèrent d'ailleurs que cette loi n'en inspirera pas d'autres, comme en témoigne Jeff, client du restaurant Taste : "J'en sais assez sur la façon dont on élève le bétail, les poulets et la plupart des autres viandes et animaux... si c'est vraiment si important, alors il n'y a plus qu'à devenir végétalien".

ET AUSSI
 35 recettes au foie gras
 Toutes nos recettes au foie gras