L'açaï, la petite baie qui monte...

Elle a un goût de chocolat et est une perle rare en matière de nutrition. L'açaï, petite baie amazonienne, pourrait bien conquérir l'Europe.

L'açaï, la petite baie qui monte...
© AFP

Perchée à 10 mètres de hauteur, dans les cimes des palmiers d'Amazonie, la baie d'açaï se récolte exclusivement à la main. Il faut se hisser à la force de ses membres le long des troncs pour parvenir à ce trésor nutritionnel, récolté ainsi depuis des dizaines d'années. Un effort physique à la mesure des propriétés nutritives de la petite bille : "L'açaï est un fruit fantastique pour ses propriétés anti-oxydantes et énergétiques", s'enthousiasme Lucia Ozaki Yuyama, chercheuse, Institut national de recherches d'Amazonie.

La baie des surfeurs
recolte baie acai 250
La baie d'açaï est le fruit d'un palmier d'Amazonie. © AFP

Ce fruit de couleur violet-noir, très consommé en Amazonie, s'exporte également aux Etats-Unis et au Japon. Au Brésil, il est proposé sous forme de jus, en accompagnement des plats. Ce sont les surfeurs des côtes sud-américaines qui l'ont popularisé, en mettant en avant ses bienfaits nutritifs, depuis confirmés scientifiquement.

¡ Que calor... ies !

L'açaï s'est également fait sa place au rayon cosmétique et diététique, souvent pour de mauvaises raisons. Contrairement à ce qui est allégué sur Internet, cette baie très énergétique ne favorise pas la perte de poids. "L'açaï est une source d'énergie avec une valeur calorique très élevée, précise Lucia Ozaki Yuyama. Donc les gens qui souffrent de surpoids ou bien d'obésité doivent le consommer avec modération". Mais si cette baie se vend aujourd'hui comme des petits pains au Brésil, c'est essentiellement pour son irrésistible saveur, à mi-chemin entre la myrtille et le chocolat, qui pourrait bien faire fondre bientôt les Européens.