Italie : des trisomiques mettent la main à la pâte

Le restaurant romain Locanda dei Girasoli a pris une savoureuse initiative, en embauchant des personnes atteintes de trisomie pour assurer le service. Et ça marche.

Italie : des trisomiques mettent la main à la pâte
© La Rédaction
actu pizza
Un employé trisomique servant une pizza © Capture AFP

A bas les préjugés. "Mes serveurs font le travail et le font très bien. Quand l'un d'eux n'est pas là, je galère" explique Ugo Menghini, chef de salle depuis six ans au Locanda dei Girasoli. Dans cet établissement romain, treize des dix-huit employés sont des personnes atteintes de trisomie. Aussi audacieuse soit-elle, la politique de recrutement du Locanda dei Girasoli a porté ses fruits : le restaurant cartonne aujourd'hui.

Plus qu'un travail de passage. Le projet s'est concrétisé en 2000, grâce à l'abnégation de parents d'enfants atteints du syndrome de Down, regroupés dans la coopérative I Girasoli ("les tournesols"). Ensemble, ils vont créer l'établissement pour permettre à des trisomiques de s'insérer au monde professionnel. Mais le Locanda dei Girasoli n'a pas vocation à devenir seulement une étape dans la vie de ses employés, Simone en est la preuve : à 24 ans, ce serveur a obtenu son premier CDI, après 600 heures de stage rémunéré.

Un code pour le service. Neuf des personnes trisomiques œuvrant dans l'établissement sont cependant encore stagiaires, car la sélection des candidats est très rigoureuse. L'organisation l'est aussi, si bien que le pizzaiolo utilise un code simple pour présenter les commandes à ses serveurs : "Girasole, orange, 18", annonce t-il à Alessandro, jeune serveur trisomique. Un code auquel les employés sont rompus, présentant d'abord le nom de la pizza, puis la couleur de l'une des trois salles du restaurant, et enfin le numéro de la table à servir. Une belle initiative, qui ne reçoit même pas d'aide de l'Etat italie.

Voir la vidéo AFP :