Laurent Jeannin, Chef Pâtissier du Bristol Paris "L'essentiel en pâtisserie ? La générosité !"

Que pensez-vous des émissions culinaires ?

J'adore. Je n'ai pas souvent le temps de les regarder mais j'aime l'idée qu'elles permettent de dévoiler la passion des gens pour la cuisine, et de la transmettre aux téléspectateurs. J'ai vécu 25 ans au Japon, les émissions culinaires y sont coutumes depuis des années là-bas. Quand je suis revenu en France, l'engouement pour celles-ci commençait. J'ai été agréablement surpris !

le saint-honoré de laurent jeannin, à découvrir dans 'pâtisseries au fil du
Le Saint-Honoré de Laurent Jeannin, à découvrir dans "Pâtisseries au fil du jour". © Editions Solar

Quel conseil donneriez-vous à un apprenti pâtissier pour réussir dans le métier ?

De passer, comme moi, par un apprentissage en magasin plutôt que dans un restaurant. Le rythme de travail y est plus adapté au métier. Il faut ne pas avoir peur de créer, de produire ce qui nous habite. Aucune matière ne doit être abandonnée.

Pouvez-vous compléter la fin de phrase : " L'essentiel en pâtisserie, c'est.... " ?

La générosité.

Idem : " Un dessert réussi, c'est... ? "

Un souvenir du client, une émotion...

chocolat manjari en origami, lait de coco glacé, élixir de chocolat chaud.
Chocolat Manjari en origami, lait de coco glacé, élixir de chocolat chaud. © Editions Solar

Le Salon du Chocolat s'est déroulé début novembre. Quelle est votre recette de dessert au chocolat préférée ?

J'aime les recettes légères alors je dirais la mousse au chocolat en siphon ou la cabosse en chocolat avec son sorbet parfumé à la citronnelle, qui lui confère de la fraîcheur.

Le secret d'un gâteau au chocolat réussi selon vous ?

Ni trop lourd, ni trop écœurant...

Noël approche...  Si vous deviez cuisiner une recette, ce serait...

Peut-être une recette avec du lait, que je travaille beaucoup en ce moment car il me rappelle de nombreux souvenirs de jeunesse. J'aimerais allier le lait au chocolat au lait. Il est trop souvent oublié au profit du chocolat noir...

Le mot de la fin : où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Difficile de savoir... La vie m'a toujours amené du bonheur. Actuellement, je me sens bien au Bristol. Qui vivra verra...

Sommaire