Elodie Martins : "Le Meilleur Pâtissier m'a permis de me révéler" "J'ai commencé la pâtisserie avec Alice au Pays des Merveilles"

la cage aux oiseaux
La cage aux oiseaux © Elodie Martins / Patrick Parchet

Quelles sont vos sources d'inspiration ?
Je suis passionnée de cinéma. C'est d'ailleurs le cinéma qui a marqué mes débuts en pâtisserie, après avoir vu Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton. La musique ne cessait de me trotter dans la tête, et à partir de cette mélodie, j'ai fait mon tout premier gâteau en pâte à sucre, avec ce que j'avais sous la main : des marshmallows ! L'aventure a continué avec Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Là, je me suis orientée vers un univers pastel, majestueux en ponctuant mes recettes de rubans, etc.. Tout est source d'inspiration à vrai dire. Lorsque je vais au Louvre, je suis toujours très émue. J'essaie de m'imprégner de toutes les oeuvres pour les retranscrire à ma façon, avec mon univers. A ma manière, avec mon art, j'ai envie de surprendre, d'émerveiller, de faire voyager dans une époque. 

Mes gâteaux sont beaux et bons !

Et techniquement ?
Je suis une autodidacte. Pour Alice au Pays des Merveilles, j'avais remarqué que l'on pouvait faire fondre des marshmallows pour faire de la pâte à sucre. Pour la déco, je consulte beaucoup de vidéos sur les gâteaux anglais et américains. Pour les gâteaux, je préfère rester fidèle à la tradition française. Pour la base par exemple, ce sera souvent un fondant au chocolat ou un bon cake. Le goût est aussi important que la déco. On a souvent tendance à penser que ces gros gâteaux sont écoeurants. Mais ça n'est pas mon cas. J'apporte autant d'attention au goût qu'à la présentation. Les chefs ont d'ailleurs été bluffés pendant l'émission. La Maison Lenôtre a dit que mes macarons Badou Badou étaient une performance, car ils sont aussi beaux que bons ! Mon défi c'est vraiment de faire de mes gâteaux des cadeaux.

Parmi les pâtissiers français, avez-vous des modèles d'inspiration ?
J'admire beaucoup le travail de Yann Brys que j'ai eu la chance de rencontrer pendant Le Meilleur Pâtissier. Une vraie révélation, un grand Monsieur. Il m'a appris à faire des tartes très fines.

La création dont vous êtes la plus fière ?
Mon macaron Badou Badou, en hommage à mes 6 chats et à l'univers de la fête foraine, et ma cage aux oiseaux, qui a beaucoup marqué le public. Lorsque les gens me reconnaissent, ils me parlent souvent de cette création. Une vraie signature, que je tiens d'ailleurs à décliner dans mes prochains livres.

Sommaire