Ils élevent des poissons dans leur salon

A New-York, un couple d'ex-financiers mis sur le carreau par la crise s'est reconverti dans la pisciculture. Avant de passer à la casserole, leurs poissons grandissent... dans leur séjour. Plus frais, tu meurs !

Ils font de la pisciculture... dans leur salon
© AFP

 De la banque à la pisciculture. Une reconversion étonnante pour Christopher et Anya. Ces ex-financiers new-yorkais ont perdu leur emploi lors de la crise de 2008. "D'un coup nos revenus ont disparu, souligne l'ancien banquier. Il fallait bien trouver un moyen de se nourrir, notamment en protéines." La solution est toute trouvée : désormais, ils élèveront des poissons de table à la maison. Le couple opte pour le Tilapia, qu'ils font grandir dans des bacs en plastique. L'entreprise fonctionne bien et le couple fournit même des alevins à ceux qui, comme eux, veulent se lancer dans la pisciculture à domicile. "Nous sommes un peu débordés par l'intérêt que tout cela suscite, se réjouit Christopher. Nous avons du mal à répondre à la demande, nous sommes souvent en rupture de stock."

Retour sur investissement

L'ex-business man et sa femme ne se contentent pas d'élever les poissons pour leur propre consommation. Ils enseignent l'art de l'aquaculture aux populations des quartiers défavorisés de la Grosse pomme. "Le plus important c'est le plaisir de transmettre ce savoir aux enfants, affirme Anya, les aider à comprendre d'où vient ce qu'ils mangent." Un investissement de 150 € est suffisant pour se lancer dans cette activité : juste de quoi acheter un bac en plastique pour les alevins et une pompe à oxygène. Neuf mois plus tard, petit poisson devenu grand et est prêt à passer sur le gril.

 

 Toutes les recettes de poissons : VOIR

pisciculture salon
L'ex-financier a installé des aquariums jusque dans sa chambre. © AFP