Interview de Grégory Cuilleron "Je souhaite normaliser le regard de la société sur la personne handicapée"

Après ses passages à la télévision, Grégory Cuilleron a reçu de nombreux témoignages de remerciements de personnes handicapées.

'je ne me considère pas handicapé'
"Je ne me considère pas handicapé" © Manon Milley

Vous êtes le nouvel ambassadeur de l'Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées, pourquoi avoir accepté cette mission ?


Après mes passages à la télévision, j'ai reçu de nombreux témoignages de personnes handicapées ou de parents de personnes handicapées, qui me disaient que je faisais valeur d'exemple, que je leur redonnais espoir. Ce sont tous ces encouragements qui m'ont convaincu. Cet engagement, je ne le fais pas pour moi, personnellement je ne me considère pas handicapé. Mais aujourd'hui, des gens ont besoin qu'on y fasse attention. Voilà aussi pourquoi j'ai accepté de remplir cette mission de porte-parole. Je souhaite normaliser la personne handicapée, changer le regard de la société.

Lorsque vous vous êtes lancé dans la cuisine, avez-vous souffert de discrimination du fait de votre handicap ?


Non. Quelques portes se sont peut être fermées, me disant qu'avec un bras je ne pouvais pas faire grand-chose, mais ce n'était pas vraiment de la discrimination. Et puis, j'avais trop d'ambitions pour qu'on m'arrête !

Votre handicap a-t-il été un obstacle pendant les émissions ?


Non, et je ne me suis jamais senti désavantagé par rapport aux autres candidats. Mon handicap n'a été à aucun moment un obstacle ... et encore moins un motif de favoritisme !


 

Sommaire