Florent Ladeyn, fondu de maroilles

Fierté et régal des gourmets du nord, le maroilles est pourtant loin d'être aussi populaire que ses confrères sur un plateau. La faute à son odeur nous direz-vous ? Pour en finir avec cette discrimination olfactive, le chef étoilé Florent Ladeyn a relevé le défi de le cuisiner à la mode gastronomique.

Florent Ladeyn, fondu de maroilles
© Facebook Florent Ladeyn

Ch'est le Nord. Direction le nord de la France pour les papilles du Journal des Femmes, ravies de rencontrer le chef Florent Ladeyn et de goûter sa savoureuse cuisine. Une cuisine fraîchement auréolée d'une étoile, distinction attribuée à son Auberge du Vert du Mont, située à Boeschepe. Non loin de là, c'est à Lille que nous avons rendez-vous pour découvrir le Bloempot, second restaurant du finaliste de Top Chef 2013,  autour d'un repas complètement fondu. Pour l'occasion, le chef a créé une carte spéciale, avec un produit emblématique de la région : le Maroilles. 
Pas mal, le maroilles. Amuse-bouches, entrée, plat et même dessert, Florent Ladeyn laisse libre-court à sa créativité et revisite le Maroilles Fauquet à toutes les sauces. Un repas aux saveurs particulièrement (d)étonnantes. Au menu du jour : tarte aux maroilles, espuma de Maroilles, lard fumé et pain, suivi de tortellinis de Maroilles, champignons du moment et bouillon, pour finir sur une note gourmande, avec une gaufre au Maroilles et son caramel. Mets entrecoupés de plats sans fromage, pour apprécier le produit à sa juste saveur. Originaux et savoureux, les plats concoctés par Florent Ladeyn font mouche en bouche. Une certitude : il serait bien dommage de ne cantonner le Maroilles Fouquet qu'à une cloche à fromage.

image002
Maroilles Fouquet © Maroilles Fouquet