Il n'y a que Pierre Gay qui vaille

Fondée en 1935 par les grands-parents de Pierre Gay, la fromagerie est une véritable institution. Dès l'entrée dans la boutique, on comprend pourquoi : un merveilleux étal de fromages nous fait de l'oeil, une déco faite de bois d'épicéa nous accompagne et nous guide vers le fond de la boutique où se trouvent un espace de dégustation et une "visio-cave" qui permet d'apercevoir la cave d'affinage de Monsieur Gay. J'en prend plein les yeux. Après la découverte de cette très belle cave - vision de paradis pour la véritable fan, mordue, addict, droguée de fromage que je suis -, mon oeil est attiré par la table de dégustation qui nous attend (avec impatience, bien sûr !). Mais avant de laisser parler mes papilles, je vous propose d'en savoir plus sur la Tomme de Savoie. Ce très (très) bon fromage, est confectionné en Savoie (cela va de soi !), avec le lait de trois races de vaches : les tarines, les montbéliardes et les abondances. Pour obtenir 1 kg de tomme, il faut entre 8 et 9 litres de lait. La tomme bénéficie d'une indication géographique protégée (IGP) depuis 1996 et du marquage "Tomme de Savoie" depuis 2006. C'est une pâte pressée et non cuite qui suppose un affinage de 30 jours minimum pour prétendre à l'appellation "Tomme de Savoie". Il est grand temps de laisser parler mes papilles et d'essayer de vous retranscrire mes sensations. Comment vous dire... La Tomme, c'est un délice. La puissance du goût, légèrement acide, est un plaisir pour les papilles. Pierre Gay nous propose d'accompagner la Tomme affinée à 50 jours d'un vin blanc de Savoie. Le mariage est heureux et le fromage, puissant avec un goût de terroir en arrière bouche, est un régal !
©  Charlotte Angot