Evian, une eau qui traverse les générations

De la guérison d'un Comte à la reconnaissance médicale, l'eau minérale naturelle Evian est devenue symbole de la jeunesse du corps et de l'esprit. Retour sur l'histoire d'une marque qui a hydraté, dès le biberon, de multiples générations.

Evian, une eau qui traverse les générations
© Evian
L'histoire commence en 1789. Le Comte Jean-Charles de Laizer, alors en cure dans la région d'Evian pour soigner ses calculs, goûte l'eau de la source et la trouve particulièrement bonne. Il boit cette eau durant quelques mois, et peu à peu, les symptômes de sa maladie disparaissent. Fort de sa découverte, il fait alors part à son médecin de ce "miracle". Le scientifique après avoir analysé l'eau, la prescrit à ses patients. Le bruit des vertus de l'eau alcaline de Cachat commence à se répandre. La ville et sa source d'eau deviennent alors célèbres et nombreux sont les Français qui accourent y faire des cures.

Trente années plus tard, les ducs de Savoie accordent l'autorisation à l'embouteillage de l'eau d'Evian. En 1830, l'eau minérale naturelle est stockée dans des cruches en terre. 7000 litres d'eau d'Evian sont vendues en 1943 et plus de 2000 bains sont pris par des malades.

Destination thermale
bouteille evian200
La bouteille de 1925 commercialisée en édition limitée en 2013. Elle est disponible sur le site d'Evian (15€) © Evian

C'est près d'un siècle après la découverte du Comte de Laizer, en 1878, que les effets bénéfiques pour la santé de l'eau minérale naturelle Evian sont reconnus par l'Académie de médecine. Une nouvelle victoire pour cette source qui ne cessera de démontrer ses bienfaits.
En 1903 est édifiée la buvette de la source Cachat, à l'emplacement thermal de Fauconnet. Conçu comme un temple de l'eau", ce pavillon de bois et de verre est un lieu de rencontres et de mondanités avec, dans le hall, un salon de lecture et de correspondance. En 1909, le Palais Royal d'Evian ouvre ses portes : la ville devient la destination thermale la plus populaire de France et accueille des hôtes célèbres. La source est alors déclarée d'intérêt public.

L'eau des bébés

Forte de ses atouts, Evian s'oriente vers une vocation pour les nourrissons. En 1935, Evian devient "l'eau du biberon", sa pureté naturelle faisant qu'on peut la boire sans la faire bouillir. Elle devient alors l'eau favorite des jeunes mamans.
L'eau d'Evian étant de plus plus plébiscitée, on créé en 1954, une nouvelle usine d'embouteillage près de la gare d'Evian : 100 millions de litres d'evian sont désormais vendus. Un nouveau bâtiment d'embouteillage est ensuite fondé à Amphion-les-bains quelques années plus tard. Depuis la marque ne cesse d'augmenter ses ventes. Elle devient la première marque d'eau pour les nourrissons. Héros de ses campagnes publicitaires, les bébés deviennent les nouvelles icônes de la marque.

Une marque engagée
evian bã©bã©
Evian, la première eau des nourrissons © Evian

En 1992, evian a été précurseur en créant l'Association pour la Protection de l'Impluvium des Eaux Minérales d'Evian (APIEME), en collaboration avec les acteurs locaux : les communes de l'impluvium et d'émergences, la Chambre d'Agriculture et les pouvoirs publics.

En 1999, une association à but non-lucratif, le "Centre Evian pour l'eau" est créé. Son objectif : soutenir la recherche sur les effets de l'eau sur la santé de l'homme. La marque s'engage aussi pour préserver la ressource en eau, réduire son impact carbone, sensibiliser à l'importance du tri sélectif et agir ailleurs dans le monde.