En savoir plus

Partager Pierre Marcolini côté cuisine sur
portrait
Pierre Marcolini, un chocolatier heureux © Nadège Belange

Pierre Marcolini a étudié la pâtisserie et la chocolaterie au CERIA à Bruxelles. Il a notamment travaillé auprès de Pierre Hermé, chez Fauchon à Paris. Dans les années 1990, il enchaîne les titres de vice-champion du monde de pâtisserie avant d'obtenir le titre suprême en 1995, à Lyon.

A la tête d'un atelier de 30 mètres carrés dans les années 1990, il prend son envol dans la banlieue de Bruxelles, à Haren, où ses ateliers s'étalent sur plus de 1 500 mètres carrés en 1999. Il y met alors en place toute la partie production/fabrication de son propre chocolat. "Après avoir beaucoup voyagé, j'ai découvert qu'il y avait des talents ailleurs, surtout en travaillant pour Pierre Hermé. De retour en Belgique, j'ai réalisé que les Belges se croyaient forts en chocolat, mais ce n'était pas le cas. On était loin du monde du chocolat tel que je le concevais" confie-t-il.

C'est donc tout naturellement qu'au début des années 2000 il se lance dans la grande aventure : réapprendre le métier de chocolatier, apprendre à voir lorsque des fèves sont moisies ou pas. C'est à cette époque qu'il arrête sa collaboration avec Valrhona et produit enfin un chocolat qui lui ressemble.

Aujourd'hui, il possède 5 boutiques à Bruxelles, une à Knokke le Zoute et à Anvers. La France en compte tout de même deux, à Paris. Mais les enseignes Pierre Marcolini sont aussi présentes en Angleterre, au Japon, au Koweït et aux Etats-Unis.

livre 1
Pierre Marcolini en cuisine avec des enfants pour réaliser les recettes de son ouvrage © Xavier Harcq /MARCOLINI

Ce fondu de chocolat, qui en mange du petit déjeuner au déjeuner, est toujours au travail. Dès 6h30 il est en cuisine pour la production de chocolats et des pâtisseries qui devront être livrées en boutique à 9h. Ensuite, il se consacre à tout ce qui est marketing et communication, accordant des interviews et voyageant à travers le monde. Et durant les périodes de fêtes de Noël ou de Pâques, il n'est pas rare d'avoir l'occasion de le croiser dans l'une de ses boutiques bruxelloises.

Et si vous n'avez pas de boutique Marcolini dans votre ville, vous pourrez toujours vous inspirer de certaines de ses recettes pâtissières. En octobre 2010, il a publié un ouvrage intitulé Dix petits doigts pleins de chocolat (éditions Racine) afin de transmettre aux plus jeunes (et aux grands aussi) des recettes, simples et conviviales, et au chocolat bien sûr ! Une occasion de montrer son savoir faire de pâtissier et cette envie de transmettre aux autres. Dans ce livre, il s'adresse directement aux enfants, en utilisant un vocabulaire professionnel et en leur donnant des explications simples. Peut-être donnera-t-il l'occasion à quelques têtes blondes de devenir un jour pâtissier ou même chocolatier !

Quelques recettes du livre :

 Profiteroles
 Tarte choco-framboise
 Fausse crème brûlée chocolat

 

Soucieux que le consommateur puisse manger ses chocolats peu importe le lieu où il se trouve, le chocolatier belge a désormais sa boutique en ligne sur son site web. Chacun pourra ainsi passer commande et être livré en 48h (France, Belgique et Angleterre.)P
 Plus d'informations sur www.marcolini.be/.