Culture Chien Chaud, un restaurant qui a du chien

Du 5 novembre au 5 décembre 2014, la butte Montmartre sera prise d'assaut par une meute de chiens chauds. Derrière l'opération, le site web FASTANDFOOD.

Culture Chien Chaud restaurant éphémère
© David Dang

Cristian Thomas, c'est le François Régis Gaudry du fast food. Des tables du McDo à celles de Blend, Big Fernand et autres foodtrucks parisiens, l'expert ès junk food du site FASTANDFOOD n'hésite pas à avaler des montagnes de hamburgers ou s'enfiler des slices de pizzas pour dénicher et partager ses dernières trouvailles en matière de street food. A force de courir aux quatre coins de Paris, Cristian a eu envie d'avoir son resto à lui. 

Et c'est parti pour le chien chaud. Jusqu'au 5 décembre 2014, il investira le concept store Lekker pour ravitailler tous les mordus de hots dogs entre deux sessions de shopping. "J'ai voulu investir ce lieu qui fait de la restauration tout au long de l'année car j'ai eu un véritable coup de coeur en le visitant il y a quelques mois" nous a-t-il confié. 

Des recettes qui ont du chien. Le restaurant éphémère baptisé "Culture Chien Chaud" pour l'occasion proposera tous les midis 6 recettes imaginées avec la chef de la boutique, Julie Basset. "On s'est tous vraiment hyper investis dans ce projet afin de pouvoir produire des recettes innovantes et gourmandes" nous a expliqué Cristian. Moutarde et ketchup n'ont qu'à bien se tenir. De la Belgique aux Antilles en passant par l'Inde, l'Éthiopie, la France ou encore le Vietnam, les chiens chauds seront mangés à toutes les sauces au resto Culture Chien Chaud. De quoi mettre aux abois les amateurs du genre. 

 Du 5 novembre au 5 décembre 2014, Culture Chiens Chauds au Lekker Kkoncept Store, 35 rue des Trois Frères 75018, Paris. Métro Abbesses. 

hot dog
De gauche à droite en partant du haut : L'Abymes aux saveurs antillaises, Le New Delhi aux saveurs indiennes, le Mitraillette saux saveurs belges, Le Chef aux saveurs françaises, Le D'addis Adeba aux saveurs éthiopiennes, Le Banh Mi aux saveurs vietnamiennes © David Dang