Cookening, la recette est dans le partage

Plateforme web invitant les gens du monde entier à se rencontrer pour partager un repas et une expérience gourmande, le site cookening rencontre un joli succès. Retour sur le concept.

Cookening cuisine partagée
© Facebook Officiel Cookening

Cuisine 2.0. Couchsurfing, covoiturage... Les sites de services entre internautes ne cessent de se multiplier sur la toile, redonnant à la valeur partage une vraie dimension sociétale. Un phénomène qui n'a pas échappé à Cédric Giorgi, Sébastien Guignot et Julien Pelletier, cofondateurs de Cookening. Lancé en mai 2013, le site, très largement inspiré d'émissions culinaires telles que Un dîner presque parfait, vise à "rassembler des personnes derrière des fourneaux pour les faire cuisiner ensemble avant de passer à table. Chaque hôte partage sa cuisine, simple ou gastronomique, tout en prenant compte des petites contraintes alimentaires des participants" peut-on lire sur la page d'accueil de Cookening. 

Cookening mode d'emploi. En pratique, comment ça marche ? L'internaute crée sa page sur le site, précise le type de repas qu'il voudrait organiser, en postant des photos par exemple et indique le montant de la contribution demandée aux participants. Si l'annonce attire l'attention d'un autre membre, celui-ci fait une demande de réservation par message privé auprès de son futur "hôte". L'hôte en question est en droit d'accepter ou de refuser cette demande après avoir visionné le profil du potentiel "invité". S"il accepte, le futur convive paie la contribution avant de recevoir les informations sur le lieu et l'heure de rendez-vous. Attention c'est du sérieux, à la fin du repas, l'hôte se voit attribuer plusieurs notes par ses invités sur la cuisine, le lieu de réception et son hospitalité.

581573 466050676764106 2068543235 n
Cookening © Facebook Officiel Cookening