Que faire avec des châtaignes ?

La saison de la châtaigne a débuté, c'est le moment d'en profiter. Si vous manquez d'idées pour accommoder ce savoureux fruit d'automne, suivez le guide !

Que faire avec des châtaignes ?

Mangeons-nous des marrons ou des châtaignes ?

Le but n'est pas de nous endormir doucettement avec des considérations terminologiques... Mais quand même, définissons-le une bonne fois pour toutes, sont-ce des marrons ou des châtaignes dont nous nous régalons chaque automne ? En fait, châtaigne et marron proviennent du même fruit sec ou akène : celui du châtaignier. Si la bogue épineuse contient plusieurs fruits (en général trois) cloisonnés par une membrane brunâtre, c'est une châtaigne. Si le fruit est seul, sans cloisonnement, il s'agit alors d'un marron. Et nous mangeons les deux ! Il y a pourtant un marron qui ne se consomme pas et qui est toxique : le fruit du marronnier d'Inde, qui est d'ailleurs une graine. Attention à ne surtout pas en manger...

Consommez-la nature...

La châtaigne est excellente juste cuite. Il y a plusieurs façons de procéder pour un vrai régal à la clé : d'abord, vous pouvez faire griller les châtaignes au four 15 minutes ou à la poêle. Pour cette cuisson, incisez la peau du fruit avec un couteau (faites éventuellement une croix, cela permet à la peau de bien s'ouvrir). Puis mettez les châtaignes dans une poêle prévue à cet effet (c'est-à-dire avec des trous) et faites-les griller. Enfermez-les une dizaine de minutes dans du papier journal une fois cuites, la peau sera plus facile à ôter. Ce mode de cuisson vous séduira justement pour ce petit goût de grillé très agréable.
Vous pouvez aussi la consommer cuite à l'eau. Pour cela, incisez-la le long de la lunule (la partie claire du bas de l'écorce) et ajoutez éventuellement dans l'eau un peu d'huile pour assouplir l'écorce. Ce mode de cuisson rehausse souvent la saveur sucrée du fruit. Vous pouvez enfin opter pour une double cuisson, d'abord à l'eau, puis dans une poêle. C'est un peu plus long mais cela cumule les avantages des deux cuissons.

Au bonheur des becs sucrés...

La châtaigne au dessert, c'est un vrai régal. Cette gourmandise se décline de multiples façons. Vous connaissez sans doute la fameuse crème de marrons. Et si vous la prépariez maison ? Il ne vous faudra que 2 kg de fruits, de la vanille, du sucre et de l'eau pour obtenir une recette savoureuse. Sur un lit de fromage blanc, c'est si bon !
Avec cette recette, vous pouvez d'ailleurs vous lancer dans le très célèbre mont-blanc. Pour cela, réalisez une meringue. Au lieu de faire des petits choux avant de cuire la meringue, faites avec votre poche à douille des cercles concentriques pour réaliser la base du mont blanc. Cuisez à part 400 g de marrons dans 1/4 de litre de lait en vérifiant que le lait couvre toujours les marrons. Puis moulinez les marrons cuits et ajoutez 100 g de sucre, 1/2 sachet de sucre vanillé et 50 g de beurre. Mélangez.
Vous pouvez ajouter un peu de crème de marrons et une pointe de rhum si vous le souhaitez. Puis mettez le tout dans une poche à douille à petits trous et réalisez des vermicelles. Vous pouvez aussi les faire avec une passoire et une cuillère en bois. Posez les vermicelles en couronne sur la meringue.
Faites ensuite une chantilly : dans un récipient très froid, versez de la crème fleurette très froide également et fouettez pour aérer la crème. Sucrez avec du sucre glace quand la chantilly est prête. Déposez la chantilly au milieu du mont blanc, parsemez de brisures de marrons glacés ou de copeaux de chocolat. Parfait à l'heure du thé !
Bien sûr, la crème de marrons et les châtaignes s'utilisent dans d'autres desserts. Par exemple, essayez en tiramisu, dans un brownie ou dans une tarte. Vous pouvez aussi vous lancer dans la confection de marrons glacés ! N'hésitez pas à glisser des châtaignes en petits éclats au fond d'une verrine sucrée ou en "topping", c'est-à-dire sur le dessus de la verrine. Vous pouvez aussi en mettre dans de simples sablés. Sachez qu'en règle générale, les marrons se marient parfaitement avec la vanille, le chocolat ou l'abricot.

On l'aime aussi version salée...

La châtaigne fait des merveilles en cuisine salée aussi. Il suffit de goûter une farce aux marrons pour s'en convaincre. Voici la recette : faites blondir un oignon (et/ou une échalote, une gousse d'ail) dans du beurre avec un filet d'huile. Ajoutez éventuellement des champignons. Faites ramollir du pain rassis (ou du pain d'épices) dans du lait. Hachez des branches de persil et de céleri. Dans un saladier, écrasez des marrons à la fourchette. Ajoutez des œufs, la mie de pain, du lait, un peu de crème fraîche, les oignons et champignons, de la chair à saucisse et si vous aimez, des fruits (raisins blonds, figues ou pruneaux en morceaux). Ajoutez également un trait de cognac et du quatre épices. Avec cette préparation, vous pouvez farcir la viande blanche de votre choix... Vous pouvez aussi la parfumer davantage en ajoutant bacon, foies de volaille, pistaches, etc.
Les châtaignes s'utilisent également en accompagnement. Par exemple en purée ou en les passant simplement à la poêle et en les émiettant dans une salade forestière. Vous pouvez aussi les glisser dans un cake salé, une tarte ou les servir en accompagnement de foie gras poêlé.
Et n'hésitez pas à en faire une soupe. La châtaigne rehausse très bien un velouté de potiron.
Enfin, pensez aux marrons, très énergétiques, dès le matin. Avant d'affronter le froid et les ambiances feuilles mortes, plongez la cuillère dans un pot de confiture de châtaigne faite maison ou dégustez une bonne tranche de pain à la farine de châtaigne... De quoi débuter la journée du bon pied !