Concours Fondation Yves Rocher : la recette du gagnant à l'Abbaye de Royaumont

C'est dans les cuisines de l'Abbaye de Royaumont que le gagnant du concours a réalisé sa recette, un poulet rôti au romarin réalisé à quatre mains, avec le chef Gilles le Gallès.

Concours Fondation Yves Rocher recette gagnant Abbaye de Royaumont
© Yves Rocher

Du 26 mai au 15 juin 2014, le Journal des Femmes et la Fondation Yves Rocher ont challengé les internautes avec un concours haut en saveurs. Le défi ? Réaliser une recette selon une liste de légumes cultivés à l'Abbaye de Royaumont. Avec sa recette de volaille rôtie au romarin et aux petits légumes glacés, c'est Fabien qui a remporté le concours haut la main (verte). Une savoureuse création qu'il a cuisinée en live à l'Abbaye de Royaumont aux côtés de Gilles le Gallès. Récit et vidéo d'une savoureuse journée. 
De la terre à l'assiette. Pour préparer la recette, rendez-vous pris au potager de l'Abbaye de Royaumont. Depuis juin, l'établissement jouit d'un jardin potager florissant, grâce au mécénat de la Fondation Yves Rocher.
En communion avec le chef. C'est les pieds dans le potager et sous un soleil éclatant que Gilles le Gallès attend notre gagnant. Passionné de végétaux, le chef de l'Eco-Hôtel Spa Yves Rocher y va de ses bons conseils sur les (belles) plantes qui sublimeront le plat de notre apprenti cuistot. Bon élève, Fabien n'en perd pas une miette et c'est les mains chargées de fleurs comestibles et d'aromates, qu'il prend le chemin des cuisines.
Jamais deux sans trois. Dans les cuisines de l'Abbaye, Patrick Derisbourg chef des fourneaux, troque sa toque pour le tablier de "commis". La brigade au complet, le spectacle culinaire peut commencer ! Première étape, la préparation du poulet. Pas question de battre de l'aile, Fabien, bon chirurgien (dentiste) est un as du ficelage. C'est d'une main de maître qu'il referme ses morceaux de poulet. Suit la cuisson des légumes et à les voir à l'œuvre, nos chefs ne se légument pas. Epluchage, taillage, découpage : aucun dérapage n'est permis sous l'œil bienveillant de Gilles le Gallès. "Ne reste" que la sauce, puis place au dressage.  
Des assiettes de compèt' ! Pas question pour Gilles le Gallès de donner des directives au moment du dressage, qui doit être à l'image de chacun. Symétrique et structuré chez Fabien, graphique et florale pour Gilles le Gallès. Puisqu'il nous est impossible de trancher, c'est donc le poulet que l'on découpe. Verdict : chapeau, les artistes.