Christophe Roussel à l'assaut de la Butte Montmartre "Des Buttes Montmartre à croquer"

christophe a imaginé ses petites buttes à croquer spécialement pour sa boutique
Christophe a imaginé ses petites Buttes à croquer spécialement pour sa boutique de la rue Tardieu. © Christelle Vogel

 Prix de l'innovation 2010


Avec son style pop et coloré, le pâtissier-chocolatier tente de se faire sa place parmi les Michel Cluizel, Jean-Paul Hévin ou autre Foucher qui dominent la capitale côté chocolat. Pour faire son trou face à une telle concurrence, une seule solution : innover. Dans ce domaine, Christophe Roussel sait y faire. Il a raflé l'an dernier l'Award de l'innovation au Salon du Chocolat de Paris et compte bien séduire à nouveau le jury cette année avec ses "Electro'chocs", "des barres de chocolat à mi-chemin entre la pâtisserie et le praliné, à savourer même dans la rue."

Des petites buttes à croquer


A Montmartre, l'ancien magasin de souvenirs a changé de décor, pas de clientèle. Dans sa boutique graphique, la langue de Shakespeare est plus usitée que celle de Molière. Pour le petit gars de Carnac, ouvrir à Montmartre un clone de ses boutiques de Guérande ou de La Baule n'avait aucun intérêt. Il s'est donc adapté et mise sur une gamme "touristique". Le chocolatier a invité la Tour Eiffel dans sa boutique rue Tardieu et l'a transformée en bibliothèque, abritant des tablettes de grands crus à l'effigie de la Dame de fer. La Butte Montmartre, on la croque et savoure chez lui sous forme de chocolat, avant de s'attaquer à son ascension, quelques mètres plus loin. On ose la Butte pêche-thé vert et chocolat blanc, tout en délicatesse ou encore l'association citron-gingembre, très fraîche.

 

christophe roussel présentera ses barres 'electro'choc' au salon du chocolat
Christophe Roussel présentera ses barres "Electro'choc" au Salon du chocolat 2011 à Paris. © Christelle Vogel

Sommaire