Christophe Michalak crée un moule à cake pour Aubecq "J'aimerais ouvrir ma propre pâtisserie"

le moule à cake 'm' est plus étroit, pour permettre une cuisson uniforme.
Le moule à cake "M" est plus étroit, pour permettre une cuisson uniforme. © Aubecq

Vous avez crée un moule à cake estampillée WWF. Une démarche engagée ?

Je dirais que non. Bien sûr, il est important que le produit soit le moins impactant possible écologiquement, mais ce n'est pas ce qui a motivé ma démarche. On m'a proposé d'imaginer un moule innovant et à mon image : j'ai dit oui !

 

Pouvez-vous nous décrire ce moule à cake " M " ?

 Il est plus étroit que les moules à cake ordinaires pour permettre une cuisson uniforme. Le revêtement est anti-adhésif et le fond est amovible. Je réalise souvent des gâteaux avec une base biscuitée surmontée d'une mousse. Pouvoir ôter le fond facilite beaucoup le démoulage.

"Mon prochain livre est dédié au chocolat"

Pourquoi ne pas avoir opté pour le silicone ?

 Il est vrai que c'est un matériau très pratique lorsque l'on fait des entremets sans cuisson ou pour la congélation. Mais pour les préparations qui ont besoin de passer au four, ce n'est pas la meilleure solution, car le silicone ne permet pas bonne diffusion de la chaleur. Avec un moule métallique, on est sûr d'obtenir une belle croûte dorée et une couleur uniforme.

 

Vous avez imaginé 10 recettes à réaliser avec les nouveaux moules "Evergreen" de Aubecq. A quand un nouveau livre de recettes signé Michalak ?

Je préfère manger de gros gâteaux, avec juste ce qu'il faut de croustillant et beaucoup de fruits. C'est pourquoi j'ai pris du plaisir à créer des recettes faciles à réaliser avec les nouveaux moules d'Aubecq. Dans les pâtisseries individuelles, il y a parfois trop de pâte et pas assez de fruits.
En ce qui concerne mon prochain livre, sa sortie est prévue à la rentrée. Il est entièrement dédié au chocolat et sera intitulé "Le chocolat qui me fait craquer", sur le modèle du livre "Les desserts qui me font craquer", sorti en 2010.

"Je ne veux plus participer à Masterchef'

Vous avez fait quelques apparitions dans Masterchef. Participerez-vous à la nouvelle édition ?

Non. Je trouve que ma participation n'a rien apporter à l'émission et ne m'a rien apporté personnellement. Ce que j'aime, c'est partager. Dans Masterchef, je n'ai pu que juger.
Je prends du recul par rapport aux médias. J'ai trop fait de démonstrations, de reportages, etc. Je ne donne plus de cours. Aujourd'hui, je consacre mon temps libre à un projet qui me tient à cœur : l'ouverture de ma propre pâtisserie.

 

Vous vous recentrez sur votre métier de pâtissier ?

Pas vraiment... J'ai juste envie d'évoluer dans mon métier.

 

Vous pouvez nous en dire plus sur votre projet ?

J'aimerais ouvrir ma pâtisserie en 2012. Pour l'instant, je ne sais pas où, car je n'ai pas encore trouvé de local. Je ne proposerai pas de pâtisseries "haute couture" comme au Plaza, mais des choses plus simples.


 Voir aussi : la biographie de Christophe Michalak

 

Sommaire