Augustin Paluel-Marmont (Michel & Augustin) "On est là pour créer, innover et proposer des produits qui plaisent !"

Entretien avec l'un des deux "trublions du goût", Augustin Paluel-Marmont, à l'origine de la célèbre marque Michel & Augustin, qui ne cesse de gagner du terrain dans les rayons de nos supermarchés.

Comment vous est venue l'idée de vous associer à Michel ?

Je voulais partager une aventure plutôt que de la vivre seul. A la maison, j'ai ma femme, pour le business, c'est mieux d'être avec un copain ! En plus, je connais Michel depuis la 4e.

Que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette aventure ?

J'ai travaillé 2 ans au marketing d'Air France, au Club Med puis j'ai pris une année sabbatique pour tester les 1 263 boulangeries parisiennes avec Michel. A l'époque, j'avais plein d'idées de nouvelles sociétés à créer. Celle de faire une gamme de produits gourmands et sains était celle qui avait le plus gros potentiel. Voilà comment est née la société Michel et Augustin.

 

La cuisine a toujours été une passion pour vous ?

Je suis gourmet sans être passionné à l'origine. Je trouve que la cuisine c'est une manière de diffuser des messages de manière joyeuse.

 

Pourtant vous avez un diplôme en boulangerie ?

C'est vrai que j'ai passé un CAP boulangerie mais c'est tout simplement parce que j'aime le pain, qu'être boulanger est un métier noble. J'aime l'univers de la boulangerie le matin, j'aime me lever tôt... C'est un métier ancestral à la fois simple et très complexe que l'on ne peut pas résumer à un simple mélange de farine et d'autres ingrédients.

Dans votre duo, qui choisit les recettes ?

C'est moi ! Je suis à l'origine de toutes les recettes et produits même si on est 27 dans la société, c'est vrai que je suis plutôt le cuistot de service. Pour les cookies vendus au rayon frais j'ai dû faire une dizaine d'essais pour trouver les bons, sans compter les tests d'ingrédients, de pétrissage, de cuisson, etc. Une fois la bonne recette trouvée, on déguste tous les matins et chaque premier jeudi du mois on ouvre les portes de la Bananeraie aux consommateurs pour qu'ils viennent tester nos produits. On est dans le partage, tous ceux qui s'intéressent à ce que l'on fait sont les bienvenus ! Tout le monde a le droit de donner son avis que ce soit sur place mais aussi sur Facebook, sur le site... On écoute tout le monde, tout n'est pas toujours retenu mais les échanges sont riches, constructifs et sympas. D'ailleurs, l'idée des cookies frais à l'américaine vient de demandes faites par les consommateurs.

 

Et les caricatures sur les packaging, c'est l'idée de qui ?

Nous deux. On a demandé à un copain graphiste de nous faire les premiers dessins et il a très bien matérialisé ce que l'on avait tous les deux en tête.

En mai, vous avez sorti Le livre de nos chouettes recettes gourmandes et (encore) secrètes, aux Editions Marabout. Quand et comment en avez-vous eu l'idée ?

Pour être franc, c'est plutôt une demande de nombreuses maisons d'éditions. Nous, on n'était pas encore prêts, on ne savait pas encore très bien quel type de livre on voulait faire même si on avait envie d'en faire un. Dans un premier temps, j'ai soumis l'idée d'en faire un avec des billets d'humeur mais cela n'a pas été retenu. Ensuite, une maison d'édition nous a proposé de faire un livre de recettes et on a accepté.

Et quelle est votre recette préférée dans cet ouvrage ? Pourquoi ?

Je les aime à peu près toutes ! Mais c'est vrai que j'ai une préférence pour les " gambas sorties de baignade ". Pourquoi ? Tout simplement parce que j'aime bien les gambas et que c'est très très bon. Ah oui, j'aime bien aussi le " risotto de Saint-Malo ".

Je les aime à peu près toutes ! Mais c'est vrai que j'ai une préférence pour les " gambas sorties de baignade ". Pourquoi ? Tout simplement parce que j'aime bien les gambas et que c'est très très bon. Ah oui, j'aime bien aussi le " risotto de Saint-Malo ".

 

Toutes ces recettes ont vraiment des noms originaux, c'est un peu votre marque de fabrique...

Oui, on essaie de faire des trucs souriants, vrais et sincères. Je pense que c'est pour ça que ça fonctionne aujourd'hui. On n'est pas dans l'invention pour vendre mais dans une démarche très humaine et personnelle.

 

Vous avez lancé des sablés sucrés, salés, des yaourts à boire, des glaces au yaourt. Maintenant, vous vous attaquez aux cookies américains. Quelle est la prochaine nouveauté ?

Il y en a beaucoup... Il va y avoir des nouveaux biscuits sur pâte feuilletée, il y en aura des sucrés et des salés puis plein d'autres choses ! Tout cela est prévu pour le premier trimestre 2011.

 

Vous ne vous arrêtez jamais d'imaginer des recettes qui sortent de l'ordinaire !

On est là pour créer, innover et proposer des produits qui plaisent !

 

Pour finir, un petit portrait chinois :

Si vous étiez une pâtisserie, vous seriez... 

Une tête de nègre

 

Si vous étiez un fruit...

Une pêche

 

Sablé ou cookie ?

Les 2 !

 

Fruits à boire ou à croquer ?

A croquer

 

Sur une île déserte, que n'oublieriez-vous pas d'emmener ?

Ma femme

 

Si vous étiez une saison...

Le printemps

 

Votre devise ?

Souriez à la vie et la vie vous sourira. Et c'est vrai en plus !