Annabel Langbein cuisine au naturel "Ado, je pêchais toute seule mes homards"

annabel langbein a appris à cuisiner en autodidate.
Annabel Langbein a appris à cuisiner en autodidate. © Le Cordon Bleur

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis mariée à un homme formidable et j'ai deux grands ados à la maison, Rose et Sean. Je passe environ un tiers de mon temps dans notre petite cabane située près du lac Wanaka, dans l'île du sud de la Nouvelle-Zélande, où les recettes de mon livre et les épisodes de ma série culinaire "Annabel au Naturel" ont été tournés. Je passe un autre tiers de mon temps à Auckland, où sont situés nos bureaux et ma maison familiale. Le reste de l'année, je voyage pour découvrir de nouvelles saveurs, faire de nouvelles rencontres et promouvoir mon émission culinaires et mes livres.

Je n'ai jamais suivi de cours de cuisine. Je suis allée à l'université pour suivre des cours d'horticulture. J'adore presque autant jardiner que cuisiner. Tous les produits que j'utilise dans mon émission ("Annabel Langbein, the free range cook", en anglais) viennent d'ailleurs de mon jardin. La viande provient en grande partie de notre ferme et les autres ingrédients, des producteurs locaux.

D'où vous vient cette passion pour la cuisine ?

J'ai nagé dans la gastronomie toute ma vie. Ma mère disait toujours que je suis venue au monde avec une cuillère en bois dans la main. Je viens d'une famille très académique et je n'avais jamais imaginé que je finirais par faire de la cuisine mon métier. Ce n'était pas du tout à la mode lorsque j'ai commencé.

"J'ai appris mon métier avec un livre de cuisine italienne"

Adolescente, j'étais tout le temps dehors, en train de chasser, de faire la cueillette. Je cuisinais sans arrêt. J'avais fabriqué mes propres caisses à homard et je prenais un petit bateau pour aller moi-même les pêcher, puis je les préparais en suivant les délicieuses recettes de Julia Child. Mes voisins ont goûté à pas mal de mes expérimentations culinaires et quand ils ont eux leur propre restaurant, ils m'ont demandé d'en devenir le chef.

Je n'avais aucune expérience mais j'ai appris mon métier avec le livre d'Elizabeth David "Italian Food" comme guide !
Mais à l'époque je ne pensais toujours pas que j'allais faire carrière dans la gastronomie. Je suis partie en Amérique du sud, vivre la grande aventure pendant presque deux ans. Je suis restée quelques temps à Buzios, une ville située au nord de Rio (Brigitte Bardot à une maison là-bas).

"Je me suis lancée en fabricant des croissants..."

Là-bas, je me suis lancée dans ma première petite entreprise en fabricant des croissants. C'est à ce moment que j'ai réalisé que je pouvais faire quelque chose que j'aime et gagner ma vie avec. Tout est parti de là. De retour en Nouvelle-Zélande, on m'a demandé de rédiger une chronique dans un magazine et ensuite j'ai commencé à écrire et à publier mes propres livres de cuisine.

Qu'est ce que la cuisine "au naturel" ? 

Mon mari me dit toujours d'essayer de ne pas manger de produits "codes barrés". Nous essayons d'éviter de consommer de la nourriture industrielle. Je pense qu'on se sent mieux et que l'on prend soin de son corps et de l'environnement lorsque notre alimentation est basée sur des ingrédients frais et de saison. Comme disait Léonard de Vinci : "la simplicité est l'ultime forme de sophistication".

annabel cuisine dans sa cabane du wanaka en nouvelle-zélande.
Annabel cuisine dans sa cabane du Wanaka en Nouvelle-Zélande. © Tessa Chrisp

 


 

 

Sommaire