Interview d'Alba Pezone "Dés que l'Italie me manquait, je cuisinais !"

alba pezone dans son atelier parole in cucina
Alba Pezone dans son atelier Parole in cucina © Laurence Mouton

Arrivée en France pour vos études, vous y êtes restée. Est-ce par amour pour notre gastronomie ?


Plutôt par amour pour Paris ! Après le bac, je suis venue à Paris pour étudier la gestion et le marketing à l'Université. J'ai immédiatement été séduite par cette ville. Paris pour moi c'était la ville de tous les possibles et de toutes les libertés, voilà pourquoi je n'en suis jamais partie !

Avant de vous lancer dans la cuisine, vous travailliez dans le marketing et le conseil. Pourquoi avoir voulu passer derrière les fourneaux ?

 

Avant de me lancer, je cuisinais déjà depuis des années mais de manière privée. C'est simple, dés que l'Italie me manquait, je cuisinais ! Cela me permettait de me reconnecter avec mon pays et de soigner la nostalgie que je ressentais pour Naples, ma ville natale. Après 8 ans passés dans les tours de la Défense à faire du marketing, j'ai eu besoin de faire une pause sans savoir combien de temps cela durerait ni ce que je ferais ensuite. J'ai profité de mon temps libre pour cultiver et enrichir ma passion pour la cuisine et me suis lancée dans une formation assez longue : j'ai passé un CAP de cuisinier à l'Ecole Ferrandi et un CAP Pâtissier, Confiseur, Glacier, Chocolatier. Ces diplômes m'ont permis d'obtenir des stages chez les plus grands chefs, dont Gérard Mulot. Ont suivi un premier livre puis un second, et puis plus aucune envie de retourner à la Défense. C'est à ce moment que je me suis dit "et si je faisais de ma passion mon métier ?". Voilà comment tout a commencé !

Depuis 2004 vous donnez des cours de cuisine italienne dans votre atelier parisien. Quel type de personnes assistent à vos cours ?


La plupart de mes élèves sont des gourmets qui adorent l'Italie et sa gastronomie, ou qui cherchent à voyager autour d'une table. J'adore mes élèves et ils me le rendent bien car ils sont très fidèles, certains reviennent une fois, deux fois, trois fois ! Mon élève la plus fidèle est déjà venue plus de 45 fois ! Aujourd'hui nous sommes amies et elle m'épaule lors de mes prestations de traiteur. Mes cours de cuisine sont des cours heureux, et 100 % de mes élèves adorent l'Italie. C'est un peu comme un club d'amateurs de gastronomie italienne qui se réunit autour de la cuisine.

Quelle recette italienne vous demande-t-on le plus souvent ?


Il n'y a pas de recettes italiennes que l'on me demande en particulier. Certains élèves me demandent effectivement des recettes "connues" comme le tiramisu par exemple, mais plus parce qu'ils veulent apprendre à les cuisiner que par crainte de manger quelque chose qu'ils ne connaissent pas. La plupart des élèves viennent les yeux fermés et se laissent entraîner dans l'apprentissage d'une nouvelle cuisine. Ils me font 100 % confiance !

Les élèves ont-ils le choix des menus qu'ils réalisent ?


Ils peuvent. Lorsque mes élèves arrivent dans mon atelier, ils ont le choix entre deux formules. Soit ils cuisinent un menu préétabli, soit ils réalisent un menu que nous aurons pensé ensemble en amont. Ils peuvent également choisir de privatiser mon atelier et de réunir leurs amis, leurs familles, etc. Nous cuisinons, puis ils dégustent ce qu'ils ont eux-mêmes confectionné. Plus sympa que d'aller au restaurant non ? C'est un peu "ce soir, on va chez Alba" !

 

Sommaire