Agathe Suarez : "Ma cuisine ? Une partition musicale !" « J'ai eu carte blanche pour écrire mon livre »

'la cuisine funky d'agathe' est sorti en avril 2011.
"La cuisine funky d'Agathe" est sorti en avril 2011. © Le Courrier du Livre

Qu'avez-vous fait depuis la fin de l'émission Masterchef, fin 2010 ?

Je suis retournée travailler à la poissonnerie, mon premier métier. J'ai donné des cours de cuisine pour les enfants, j'ai aussi organisé des soirées dans un ou deux restaurants, j'ai écrit un pilote pour une émission TV, j'ai publié un livre de recette "La cuisine Funky d'Agathe"... Je n'ai pas chômé !

Que faites-vous en ce moment ?

Tous les mercredis et jeudis soir je suis dans les cuisines du resto-boîte de nuit "Les Filles de Paris". Je prépare toutes sortes recettes de tapas dont certaines sont issues de mon livre : des petites brochettes de poulet, de la glace mojito, etc. Je travaille aussi sur un deuxième et un troisième livre de recettes : un destiné aux enfants et un autre autour des sandwiches.

Pourquoi avoir choisi " Les filles de Paris " pour présenter vos recettes ?

C'est un endroit que je connais bien, j'y vais tout le temps ! J'aime son côté " funky ", la déco est improbable avec des sombreros au mur, un DJ mixe dans une caravane au sous-sol... J'adore !

Dans votre livre on peut lire que votre cuisine est "originale et créative", "simple mais pas simpliste", "agitée mais pas excentrique"... C'est tout ça la cuisine funky ?

La cuisine funky, ça vient du funk que j'écoute en permanence. C'est une musique pêchue mais carrée, cohérente. Elle enrobe plein d'univers. C'est frais, c'est acidulé. C'est une musique à mon image et à l'image de ma cuisine.

"J'aime la cuisine autant que la musique"

Comment rendez-vous funky une terrine de campagne ?

J'y mets des algues de chez moi et un peu de piment frais !

Ecrire un livre, y aviez-vous pensé avant Masterchef ?

L'idée d'écrire un livre me plaisait. Pour celui-ci, j'ai eu carte blanche pour tout ! J'ai vraiment été libre d'y mettre ce que je voulais. Si ça marche, tant mieux !

Sous chacune de vos recettes, vous suggérez une playlist. Comment faites-vous pour associer un titre à un plat ?

C'est quelque chose de personnel, un ressenti. J'aime la musique autant que la cuisine. Quand je fais des langoustines au court-bouillon, ça m'évoque Maria Callas et son titre "Il pirata". Quand je mange de la viande, j'écoute des choses plus "rock". La playlist de mes recettes est d'ailleurs disponible sur deezer.

Vos déroulés de recettes sont des "partitions culinaires". Un clin d'œil au chant des casseroles ?

Oui, on peut dire ça ! Je trouve que "partition culinaire" est bien plus funky que "tour de main" que je trouve vieillot... D'ailleurs la partition culinaire est au cœur du pilote de l'émission que j'aimerais animer.

Vous pouvez nous en dire plus ?

Il s'agit d'une émission au ton léger, où se mêlent cuisine et musique et où l'on apprend des choses, l'air de rien.

 

Sommaire