Agathe Suarez : "Ma cuisine ? Une partition musicale !" « Je n'ai pas été la candidate la plus exposée »

la cuisine d'agathe est un  savoureux mélange de bretagne et de brésil.
La cuisine d'Agathe est un  savoureux mélange de Bretagne et de Brésil. © Kael

Sur votre livre, vous mettez en avant votre participation à Masterchef. On peut avoir l'impression que vous devez tout à l'émission. Est-ce le cas ?

Je pense clairement que l'émission a été un tremplin. J'ai rencontré des gens bienveillants qui m'ont tiré vers le haut, qui m'ont ouvert des portes fabuleuses et qui m'ont fait gagner confiance en moi.

Vous n'avez pas peur qu'on vous colle une étiquette "chef de téléréalité" ?

Non ! Absolument pas. Je n'ai pas été la plus exposée dans l'émission. J'y ai vraiment fait de la cuisine. Depuis la fin de Masterchef, j'ai fait beaucoup d'autres choses. Il faut avancer, le monde est à moi ! Ca tombe bien, je suis une boulimique de travail !

La préface est signée par Yves Camdeborde. François Rollin a aussi écrit un mot élogieux dans votre livre. Une garantie de succès ?

François est un copain. Ca me tenait à cœur qu'il mette un mot dans mon livre. Avoir une caution de cette pointure, c'est vraiment très cool. Yves aussi m'a fait confiance. Il a été désarçonné tout d'abord par ma façon de cuisiner, puis il a compris qu'il y avait une logique et a trouvé ça très bon. Il tenait à me laisser un mot. C'est pour moi un des plus grands chefs français. Son soutien compte énormément pour moi. Forcément, leurs deux signatures apportent du crédit à mon livre.

"Masterchef, ce n'était vraiment pas le bagne !"

Quels retours avez-vous eu après l'émission de la part du public et des professionnels ?

Les gens m'adorent, ça fait plaisir ! Ils m'arrêtent dans la rue et me disent "avec vous, en ne s'ennuyait pas, vous n'étiez pas tout le temps en train de pleurer". La plupart du temps, je leur dis d'aller sur ma page facebook, s'ils veulent voir ce que je deviens.

Les chefs que j'ai pu rencontrer m'ont dit qu'ils avaient été impressionnés par quelques unes de mes créations dans Masterchef et qu'ils les auraient volontiers proposées sur leur carte. C'est que du positif.

Que répondez-vous à ceux qui disent que Masterchef est juste un moyen de dégoûter les jeunes du métier de cuisiner ?

Vous savez, chaque métier est compliqué. Si on est passionné, apte au compromis, se mesurer aux autres est une étape par laquelle on doit passer. Si l'émission a pu être virulente par moment, c'était loin d'être le bagne : on pouvait partir quand bon nous semble.

 

Sommaire