S'initier aux principes de la biodynamie

La biodynamie, nous explique Nicolas Joly, "c'est l'inverse de la monoculture : on recherche la diversité du monde végétal en laissant pousser l'herbe entre les vignes afin de favoriser le développement de micro-organismes". L'apport du monde animal est valorisé pour l'engrais qu'il fournit : moutons, vaches, ânes, chevaux et chèvres passent entre les vignes. Seuls des produits naturels, comme le cuivre et le souffre, utilisés en très petite quantité, sont ajoutés pour lutter contre les maladies, Les plantes ont même droit à des infusions (d'orties, de valériane).
 
©  Cécile Debise/Journal des Femmes