On mange de ce bois-là

"Le poireau noirci à l'encre de seiche est l'un de mes plats signature. Il m'a été inspiré par ce que la nature me donne et plus particulièrement par l'histoire du bois de morta. Je vis au milieu des marais de la Brière, entouré d'oiseaux et de roseaux. Il y a des milliers d'années, ces marais étaient une forêt qui a été inondée. Ses chênes ont été ensevelis par les eaux puis se sont minéralisés, conservés sous des couches de vases. Aujourd'hui, quand on extrait le morta, il est noir. Le poireau noirci fait écho à ce précieux bois (ndlr, dont ses couteaux de table sont également faits). Pour apporter du punch à cette histoire "vaseuse", le morceau de poireau est surmonté d'une double crème, elle-même surmontée d'une pointe de caviar." 
©  Eric Guérin