Et pour finir, un séchage naturel

Les jambons sont enfin déplacés à l'étage supérieur dans un immense hall aux murs équipés de persiennes pour une ventilation maximale. Le site étant placé à 900 mètres d'altitude, un bon niveau de fraîcheur y assure une bonne ventilation tout au long de l'année. L'odeur qui se dégage des pièces diminue ainsi peu à peu.
©  Cécile Debise/Journal des Femmes