Après la pêche, le conditionnement

Le cabillaud norvégien, lors de son périple de plus de 1000 kilomètres, se nourrit de capelans et de krill. L'effort demandé lui procure une chair ferme et musclée, d'une blancheur immaculée. Après avoir été pêché, le cabillaud est immédiatement transporté dans un site de réception et de conditionnement.
©  Mariana Gonçalves